Étiquette : portage salarial

TJM en portage Salarial

TJM en portage salarial, comment bien le définir ?

TJM signifie Taux Journalier Mensuel. Comme vous le savez probablement, en portage salarial, vous serez payé d’un salaire comme tout salarié. Et c’est à partir de ce TJM que sera calculé votre salaire chaque mois. Mais comment savoir si le TJM que vous négocierez avec votre client ne sera pas trop élevé et ni trop bas pour vivre chaque mois ?

Dans notre article, nous allons vous donner toutes les bonnes pratiques afin de finir le bon TJM.

L’ensemble des critères à prendre en compte

Définir son TJM n’est jamais bien simple et peut parfois même être un vrai casse-tête. Comment être sûr et certain que ce que vous proposerez à votre client n’est pas trop élevé ?

Ayez des compétences uniques !

Comme tout salaire, le TJM se négocie en fonction de l’expérience et du savoir-faire du freelance. En effet, plus le freelance aura de l’expérience et des compétences et plus il pourra négocier un TJM élevé. De plus, certaines spécialités rares sont souvent recherchées également et peuvent permettre une meilleure négociation du TJM. Ainsi, il est important de se renseigner sur les spécialités les plus recherchés mais les plus rares sur les CV afin de se former à ces dernières.

Notre article sur les formations.

Restez compétitif !

Afin d’être le plus juste possible, il va falloir se renseigner sur les prix pratiqués par vos concurrents. Pour cela nous vous conseillons de vous rendre sur des platforms regroupant des freelances type Malt ou Hibou à la recherche d’un emploi et de voir le prix que peut pratiquer une personne ayant la même expérience et les mêmes compétences que vous.  

Il faut savoir tout de même que les prix du marché varient en fonction de la région dans laquelle vous travaillerons mais également de la taille de la structure pour laquelle vous travaillerez. En effet une petite entreprise ne paiera pas le même pour un freelance qu’une grosse entreprise.

Pensez également à vous renseigner régulièrement car les prix changent très rapidement en fonction de l’offre et la demande. Vous pourrez ainsi renégocier votre TJM lors d’un avenant à votre contrat.

Calculer en fonction des frais liés à votre emploi

Une fois que vous avez défini votre TJM à votre juste valeur et en fonction du prix du marché, il va falloir être sûr que le salaire que celui-ci donnera vous suffira pour vivre. Pour cela, il y a pleins de critères à prendre en compte.

Les frais de gestion de votre société de portage salarial

Il va falloir déduire de votre TJM, les frais de gestion de votre société de portage salarial. Celui-ci varie en fonction des sociétés de portage salarial entre 5 et 10 % du TJM.

Les charges sociales et impôts

En tant que salarié, vous aurez des charges salariales et patronales qui seront déduites de votre salaire Brut comme pour tout salariés. Ces charges correspondent à la cotisation à la sécurité sociale et à la retraite. Celui-ci représente environ 50 % de votre salaire.

Il sera également soustrait le montant de votre impôt de votre salaire net. Celui dépend du montant que vous touchez.

Les avantages liés à votre statut de salariés

En tant que salariés, vous bénéficiez d’avantages mais qui sont soustrait du salaire notamment la mutuelle que vous serez obligé de prendre sauf si vous justifiez d’une mutuelle personnelle. Le prix de la mutuelle varie en fonction de celle proposée par votre entreprise de portage salarial et de votre situation personnelle (conjoint, enfant). Certaines entreprises de portage salarial propose également les tickets restaurants qui seront à soustraire de votre salaire.

Les frais liés à votre activité

En tant que freelance, vous serez amenés à voir des frais liés à votre activités tels que les frais de matériels bureautiques ou informatiques, des frais de déplacement, des frais de communication.

Afin d’éviter un montant trop élevé des frais supplémentaires, nous vous proposons de lire notre article qui vous aidera à optimiser vos frais.

Les jours non payés

En tant que freelance, vous ne serez payé que les jours durant lesquels vous travaillez. Il faudra donc prendre en compte que vous n’aurez aucun salaire pendant vos congés. Mais il faut également prendre en compte les imprévus ou vous serez obligé de vous absenter.

Attention aussi au période où vous serez sans mission et durant lesquels vous n’aurez pas de revenus hormis le chômage.

Pour plus de renseignements notre article sur le chômage

Simulez votre salaire

Une fois que vous avez défini votre TJM, vous avez plusieurs solutions pour calculer votre salaire. Attention cependant les frais de gestion varient d’une entreprise de Portage Salarial. Afin de faire votre calcul, nous vous invitons chez Quadridge Portage Salarial à simuler en ligne directement sur notre site ou à nous contacter.

Exemple de calcul de votre salaire chez Quadridge Portage Salarial :

Vous avez un TJM de 500 € HT. Vous travaillez 20 jours dans le mois.

Votre chiffre d’affaires = 500€ X 20 jours = 10 000 € HT

Charges salariales + Frais de gestion (41.73%*) = 4 524 €

Net à payer = 10 000€ – 4 524€ = 5 476€

*Le montant varie en fonction du chiffre d’affaires global

Sachez que Quadridge Portage Salarial, propose le meilleur rapport honoraire HT / Net reversé du marché français malgré des frais de gestions à 8%.

De plus, étant partenaire de la société CFG AUDIT, cabinet d’expertise comptable, nous pouvons vous aider à bien choisir votre TJM.

retraite pour les salariés portés

La retraite pour un salarié porté en 2022

Les droits sociaux pour un salarié porté sont les mêmes que pour un salarié dit « classique » et parfois même avec de meilleurs avantages.

Le salarié porté cotise-t ’il pour sa retraite ?

Le salarié porté est lié à sa société de portage salarial par un contrat de travail (CDI et CDD). Lorsqu’un contrat est signé, l’entreprise de portage salarial va affilier ses salariés à la caisse de retraite à laquelle elle adhère.

Chaque fin de mois, le salarié porté recevra une fiche de paie que lui aura établie la société de portage salarial. Sur cette fiche de paie apparaît les différentes cotisations imputées du salaire et notamment celle à la retraite.

L’entreprise de portage salarial verse ensuite ce montant à la caisse de retraite et garantissant ainsi la validation des trimestres de retraite au salarié porté.

Comment est calculée la retraite de base pour un salarié porté ?

Tout comme un salarié « classique », afin de valider 1 trimestre, le salarié porté doit avoir gagné 150 fois le SMIC horaire au cours de l’année à savoir 1 537.50 € en 2021 soit 6 150 € Brut total pendant l’année pour valider 4 trimestres.

Pour calculer votre retraite, il faut d’abord déterminer votre salaire annuel moyen. Il faut donc faire la moyenne des vos salaires annuels en prenant en compte les 25 meilleurs années de votre carrière (année en salariat normal et/ou année en portage salarial).

Pour calculer votre salaire Brut en portage salarial il faut prendre votre chiffre d’affaires mensuel et y soustraire la commission de la société de portage, les frais et les charges patronales.

Une fois que vous avez la moyenne de votre salaire annuel, le calcul est relativement simple puisque votre pension retraite de base représentera, à taux plein, 50% de cette moyenne.

Attention, afin de bénéficier de la retraite à taux plein, il faut avoir l’âge légal requis, à savoir en 2021, 62 ans et avoir cotisé le nombre de trimestre nécessaire.

Pension de retraite complémentaire.

Et tout comme un salarié « classique », le salarié porté cotise également à la retraite complémentaire.

Le calcul est complétement différent du calcul de la retraite de base puisque celui-ci est calculé avec un système de points.

Les cotisations prélevés chaque mois sur votre salaire pour les régimes complémentaires sont transformés en point. Puis au moment de partir à la retraite, le cumul sont reconvertis en euros.

Pour calculer votre retraite, rendez-vous sur le site AGIRC ARRCO.

Quels avantages le portage salarial a pour la retraite ?

Le portage salarial est d’autant plus intéressant en fin de carrière car non seulement il vous permettra de vous lancer dans une activité de consultant et ainsi valoriser votre expertise tout en continuant de cumuler pour votre retraite.

Ainsi cela vous permettra de valider vos trimestres manquants très rapidement mais également d’améliorer la moyenne de vos 25 meilleures années de revenus.

Cumul salarié porté et retraité, c’est possible !

Un départ à la retraite impliquant une baisse de revenu, en tant que salarié porté vous pourrez continuer à votre rythme votre activité et ainsi compléter vos revenus.

Il y a cependant un seuil de revenus cumulés à ne pas dépasser. En effet, vous ne devez pas toucher plus que les 3 derniers mois de votre activité de salarié ou 160% du SMIC. En cas de dépassement, le versement de vos pensions est alors suspendu le temps de votre mission.

Alors si vous êtes un jeune retraité et que vous souhaitez continuer d’exercer librement, sans contrainte, et en plus toucher plus que votre pension retraite…. N’hésitez plus et faite du Portage Salarial !

N’hésitez pas à lire notre article qui vous en dira plus sur tous les droits sociaux et avantages pour les salariés portés.

Les articles sont remis à jour au fur et à mesure que de nouvelles réformes sont annoncées.

contrat de travail

Quels contrats en portage salarial ?

Le portage salarial implique 3 protagonistes. Il y a vous le salarié porté, votre entreprise dans laquelle vous effectuez votre mission et la société de portage salarial. Par quels contrats sont liés l’ensemble des protagonistes ? Nous allons vous détaillez tout cela dans l’article à suivre

✍????Le contrat commercial

Le contrat commercial, appelé aussi contrat de prestation, va lier la société de portage salarial et l’entreprise cliente (l’entreprise pour laquelle vous effectuerez votre mission). Généralement c’est la société de portage salarial qui établie le contrat mais certaine entreprise cliente ont déjà le leur. Celui-ci doit être signé au plus tard dans les 2 jours suivants le début de la mission.

Ce contrat commercial fixera les modalités de votre intervention pour l’entreprise en fonction de ce que vous aurez négocié. Il est donc très important que le salarié porté transmettre bien tous les éléments négociés à son entreprise de portage salarial.

Le contrat commercial sera envoyé en copie au salarié porté.

La rupture de ce contrat commercial ne peut entrainer la rupture du contrat de travail du salarié porté.

Informations devant figurées sur le contrat commercial :

  1. L’identité, les compétences, les qualifications et les domaines d’expertise du salarié porté
  2. Le descriptif de la prestation et ses conditions d’exécution
  3. Le prix de la prestation convenu entre le salarié porté et l’entreprise cliente
  4. La date du terme de la prestation
  5. La responsabilité de l’entreprise cliente sur les conditions d’exécution de la mission à savoir : santé, sécurité, durée de travail, etc…)
  6. S’il ya lieu, la nature des équipements de protection individuelle mise à disposition par l’entreprise cliente
  7. L’identité du garant financier de l’entreprise de portage salarial
  8. L’identité de l’assureur et le numéro d’assurance garantissant la responsabilité civile souscrite pour le compte du salarié porté en cas de dommages pendant l’exécution de la mission

✍????Le contrat de travail

Le contrat de travail sera signé par l’entreprise de portage salarial et le salarié porté. Ce contrat de travail ouvrira la garantie d’une couverture sociale identique à celle d’un salarié classique. Ainsi le salarié porté pourra bénéficier des mêmes avantages qu’un salarié classique à savoir la sécurité sociale, la cotisation à la retraite et au chômage.

Il y a 2 types de contrats de travail : CDI et CDD. Le choix du contrat de travail dépendra de plusieurs facteurs et notamment de la situation personnelle du salarié. En effet il est plus facile d’obtenir un prêt bancaire avec le CDI. Mais pour signer le CDI avec la société de portage salarial, il faudra aussi que le salarié porté s’assure d’avoir des missions régulières. Quelles différences entre le CDI et CDD ?

????Pourquoi signer un contrat de travail à durée interminée (CDI) ?

Il est bien de signer un Contrat à durée interminée pour les missions qui se réalisent sur plusieurs mois. Grâce au CDI, vous pourrez, ainsi à l’issue de votre mission, ré-enchainer sur une nouvelle mission avec un nouveau client. Attention, cela dit, vous ne serez pas payer pendant l’intermission.

De plus, il faut savoir qu’il est bien plus facile d’obtenir un prêt bancaire ou de louer un appartement avec un CDI. Cela rassure souvent les interculoteurs.

Par ailleurs, le taux de la cotisation patronale d’assurance chômage est moins élevés pour un CDI que pour un CDD. Ce qui vous permettra d’avoir un meilleur revenu.

????Pourquoi choisir un contrat à durée déterminée (CDD) ?

Le CDD peut être intéressant à signer si vous décrochez une mission de courte durée. Celui-ci sera fixé en fonction de la durée de votre mission. Votre contrat pourra être renouvelé si votre mission était amenée à être prolonger.

L’un des avantages avec le CDD, c’est qu’à la fin du contrat, vous pourrez toucher l’allocation chômage le temps de décrocher une nouvelle mission.

De plus, le CDD est le contrat idéal si vous souhaitez tester le portage salarial pendant quelques mois.

Quoiqu’il en soit pour chacun des contrats, que ce soit le CDI ou le CDD, les termes qui doivent être obligatoirement indiqué sur le contrat sont identiques :

  1. La mention de « contrat de travail en portage salarial »
  2. L’identité et les coordonnées de l’entreprise de portage salarial et du salarié porté
  3. Le mode de calcul et de versement de la rémunération
  4. La durée de la période d’essai
  5. Le nom et l’adresse de la caisse de retraite complémentaire
  6. Le mode et la périodicité de l’établissement des comptes rendus d’activité du salarié porté
  7. L’identité du garant financier de l’entreprise de portage
  8. Uniquement pour les CDD, la date du terme et les clauses de renouvellement.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à vous rendre sur le site du service public et pour en savoir plus sur le portage salarial, découvrez notre page dédiée.

Nos articles sur vous différents droits en tant que salarié porté : Les différents droits sociaux pour les portés, Le régime général en portage salarial

droits sociaux

Quels droits sociaux pour les salariés portés en 2022 ?

Quand vous cherchez la définition du mot salarié porté, on vous dit souvent qu’il s’agit d’une personne autonome pouvant exercer son activité de freelance tout en bénéficiant du statut salarié. Mais qu’est-ce que le statut salarié ? Quels en sont les avantages sociaux ?

Un salarié porté bénéficie du même statut qu’un salarié classique. Cela signifie qu’il est embauché par une entreprise de portage salarial. Dès le début de sa mission, il sera lié par un contrat de travail qui sera établi par cette dernière. Le contrat de travail peut être un CDI ou un CDD.  Le salarié porté effectue chaque jour sa mission tel qu’il l’a négocié. A chaque fin de mois il recevra une fiche de paie et son salaire.

Santé, Retraite, Chômage… De quoi bénéficie un salarié porté ?

????Le régime général de la sécurité sociale pour le salarié porté

L’entreprise de portage salarial, qui est l’entreprise employeur, établira chaque mois une fiche de paie à son salarié porté. L’employeur et le salarié paient donc les charges sociales (charges patronales et salariales). Le porté est ainsi rattaché au régime général de la sécurité sociale. Il est affilié à la caisse d’assurance maladie de son lieu de résidence. Cette affiliation lui ouvre donc droit au remboursement de ses frais médicaux et maternité.  Le salarié porté peut également bénéficier d’un remboursement des frais hospitaliers et sur certains médicaments.

La Mutuelle en complémentaire santé

Depuis le 01er janvier 2016, chaque entreprise est dans l’obligation de proposé une mutuelle à ses salariés. Il en est de même pour le salarié porté. Ainsi ils pourront couvrir leurs frais médicaux non remboursés par la sécurité sociale. Cette mutuelle doit garantir le panier de soins minimum. Cette mutuelle est obligatoire pour le salarié sauf s’il bénéficie déjà de la mutuelle de son conjoint.

Plus d’informations sur notre article spécial santé

Vos différents droits directement sur le site Ameli

????????‍????La cotisation à la retraite pour le salarié porté

Parmi les cotisations prélevées par la société de portage salarial sur le salaire, il y a la cotisation à la retraite. La société de portage salarial reverse le montant imputé à la caisse à laquelle elle est affiliée garantissant ainsi à ses salariés la validation de leur trimestre. Le salarié porté cotise donc pour sa retraite comme un salarié classique. Le calcul de la retraite est basé sur un salaire annuel moyen et sur un coefficient de revalorisation. Le coefficient peut évoluer d’une année sur l’autre.

Pour plus d’informations, notre article sur la cotisation à la retraite

????Le droit au chômage pour le salarié porté

La société de portage salarial déclare l’ensemble de ses salariés à l’URSAFF. Ceci leur ouvre le droit au chômage en cas d’arrêt de mission. Ainsi le salarié porté pourra bénéficier de l’ARE (Aide au Retour à l’Emploi).

Pour plus d’informations, notre article sur le chômage Tout vos droits sur directement sur Pole Emploi

????Quels avantages sociaux pour les salariés portés de Quadridge ?

Parce que chez Quadridge Portage Salarial, nous souhaitons le bien être de tous nos salariés ainsi qu’une couverture sociale des plus avantageuses, nous leur permettons plus d’avantages que ce que la loi impose :

  • Chez Quadridge Portage Salarial, nous proposons à nos salariés une mutuelle entreprise parmi les meilleurs à un bas prix. Ils ne sont pas obligés de la prendre et peuvent également y ajouter leur conjoint et leur enfant s’ils le désirent.
  • Chez Quadridge Portage Salarial, nous proposons également la possibilité aux salariés portés des tickets restaurants et prenons en charge 50% du montant.
  • Chez Quadridge Portage Salarial, nous vous remboursons votre transport à 100% Plus de détail, sur nous connaitre

N’hésitez pas à visiter notre site et à nous contacter pour tous renseignements complémentaires

fin de mission en contrat de portage salarial

Comment gérer la fin de sa mission en portage salarial ?

Voila une question que beaucoup de personne se pose avant de se lancer en portage salarial. Mais que se passe-t’il à la fin de ma mission ? Serai-je toujours rémunéré ? Ai-je droit au chômage ?

Toutes les réponses à ces questions, dépendent de plusieurs critères : Pourquoi votre mission a-t’ elle prit fin ? Quel contrat avez-vous signé, CDI ou CDD, avec votre entreprise de portage salarial ? Combien de temps avez-vous travaillé ?

Dans notre article, nous allons reprendre en détail, les diverses possibilités et ainsi vous pourrez gérer en toute sérénité la fin de votre mission.

Les différentes possibilités en fonction de vos critères :

CAS 1 – Contrat CDI – Fin de mission

Votre mission touche à sa fin et vous avez un contrat à durée indéterminée avec votre entreprise de portage salarial.

2 possibilités s’offre à vous :

Vous souhaitez rester salarié dans l’entreprise de portage salarial qui vous embauche. Pas d’inquiétude cela est tout à fait possible.

Votre société de portage salarial, vous établira des fiches de paie à 0. Vous êtes à ce moment là en intercontrat [à venir notre article sur les intercontrats].

L’ autre possibilité, est que vous souhaitez mettre un terme à votre contrat de travail en portage salarial. Vous pouvez dans ce cas soit démissionné, soit demander une rupture conventionnelle (ce qui est fortement recommandé).

En cas de démission, si vous n’êtes pas en cours de mission, il vous ai possible de demander à votre entreprise de portage salarial de ne pas effectuer de préavis. Attention cela dit, en cas de démission, vous ne pourrez pas prétendre aux allocations chômage.

Si vous démissionnez alors que vous êtes encore en période d’essai, il n’y aura aucun préavis à faire et vous pourrez toucher votre allocation chômage dans l’immédiat si vous avez cumulez suffisamment de droit.

Vous êtes en accord avec votre entreprise de portage salarial pour une rupture conventionnelle. Il y aura alors certains délais à respecter : il faudra compter 15 jours calendaires à compter de la signature de la convention de rupture puis encore 15 jours ouvrables pour que la convention de rupture soit homologué par l’Administration.

Il faudra alors compter 1 mois pour que vous puissiez touché le chômage.

CAS 2 – Contrat CDD – Fin de mission

Dans le cas ou vous avez signé un contrat en CDD avec votre entreprise de portage salarial, la date de celui-ci doit correspondre à la date de la fin de votre mission.

Vous pourrez ainsi toucher sans tracas, vos allocations chômage dès la fin de votre mission si vous avez cumulé suffisamment de droit.

CAS 3 – Votre mission est résiliée alors que celle-ci était en cours

Vous ou votre client décide de mettre fin à la mission avant la date définie dans le contrat. Les clauses du contrat commerciale devront alors être respectée. En effet, il y aura d’indiqué dessus les modalités et les préavis en cas de rupture de mission.

Votre entreprise de portage salarial, facturera alors à votre client les prestations que celui-ci vous devra.

Vous restez alors salarié de votre entreprise de portage salarial. Si vous souhaitez également y mettre un terme se référer pour un CDI au Cas 1 et pour un CDD au cas 2.

Les questions que vous vous posez :

Comment toucher le chômage après une mission ?

Votre mission est donc arrivé à son terme et vous n’en trouver pas d’autres, la meilleure solution pour vous serait donc de rompre votre contrat avec votre entreprise de portage salarial avec une rupture conventionnelle et de toucher votre chômage.

Attention, cependant, certaines conditions s’appliquent, notamment le fait de devoir comptabilisé au minimum 130 jours de travail ou 910 heures au cours des 24 mois précédant la fin de le mission ou la rupture du contrat (36 mois pour les plus de 53 ans).

L’ entreprise de portage salarial, vous remettra alors les documents d’usage dans les meilleurs délais (sous 15 jours maximum), à savoir :

– Votre solde de tout compte

– Votre certificat de travail soit en main propre soit en courrier recommandé

– L’ attestation pole emploi. Pole Emploi récupèrera alors les informations par flux DSN et pourra ajuster la situation du salarié.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site du Service Public

Combien on touche au chômage après une mission en portage salarial ?

Tout comme les salariés classiques, un salarié porté se retrouvant au chômage bénéficiera de l’ARE. Le montant de l’allocation est fixé à 57% du salaire journalier de référence pendant 6 mois et dégressive à partir du 7ème mois et ce pendant 182 jours calendaires minimum et 730 jours calendaires maximum en fonction de votre situation.

N’hésitez pas faire une simulation sur le site de Pole Emploi, pour savoir combien vous pourrez toucher.

J’ai retrouvé une mission, puis-je être réembaucher dans la même société de portage ?

C’est tout à fait possible d’être réembaucher dans votre ancienne boîte de portage salarial. Un nouveau contrat sera alors établi.

Puis-je cumuler une mission et mon allocation de chômage ?

Dès lors que vous aurez à nouveau signer un contrat de travail, Pôle Emploi vous proposera de vous désinscrire.

C’est une erreur à ne surtout pas faire, car en portage salarial vous avez la possibilité de cumuler votre salaire et vos allocations en fonction de vos droits.

Ai-je le droit au droit d’option chômage ?

Comme tout salarié classique, le salarié porté peut faire valoir son droit d’option à condition ses nouveaux droits au chômage soit supérieur de 30% de ses anciens droits.

Ce droit d’option permet de purger vos anciens droits pour bénéficier de vos nouveaux droits.


Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire !

Et pour plus de renseignements sur le portage salarial, n’hésitez pas à lire nos autres articles :

En 2020, la France comptait près de 300 sociétés de portage salarial hébergeant plus de 90 000 travailleurs indépendants en portage salarial pour une activité qui a généré un chiffre d’affaires estimé à 1,2 milliard d’euros. Ce nouveau moyen de travailler séduit énormément de professionnels à la recherche d’une solution simple et sécurisée pour se lancer en freelance sans les inconvénients liés à la création d’entreprise

Tout savoir sur les sociétés de portage salarial !

En 2020, la France comptait près de 300 sociétés de portage salarial hébergeant plus de 90 000 travailleurs indépendants en portage salarial pour une activité qui a généré un chiffre d’affaires estimé à 1,2 milliard d’euros. Ce nouveau moyen de travailler séduit énormément de professionnels à la recherche d’une solution simple et sécurisée pour se lancer en freelance sans les inconvénients liés à la création d’entreprise. Le portage salarial est la solution pour les travailleurs indépendants qui souhaitent concilier la liberté d’entreprendre tout en conservant le statut de salarié. Le salarié porté peut ainsi se consacrer pleinement à la réalisation de ses prestations et au développement de son activité professionnelle.

Mais qu’est-ce qu’une société de portage salarial ? A quoi ça sert ? Et quels en sont les avantages ? Dans notre article, nous vous répondrons à toutes ces questions et nous vous dirons pourquoi Quadridge Portage Salarial se place parmi les meilleures sur le marché français.

1. Qu’est ce qu’une société de portage salarial ?

Une société de portage est à la fois une structure d’hébergement et l’employeur du salarié porté. Elle lui permet de réaliser ses missions en totale autonomie tout en l’accompagnant dans le développement de son activité et en lui assurant une protection salarial.

2. A quoi sert une société de portage salarial ?

La société de portage salarial occupe une place majeure dans la relation tripartite entre elle, le salarié porté et l’entreprise cliente. En tant qu’employeur, elle endosse plusieurs rôles.

En effet la société de portage salarial, va dans un premier temps s’occuper de toutes les formalités lié à l’embauche d’un salarié. A savoir notamment de la rédaction du contrat commercial avec l’entreprise cliente et du contrat de travail avec le salarié. Il faudra aussi qu’elle s’occupe d’enregistrer son salarié auprès de l’URSAFF.

Ensuite durant toute la période du contrat, la société de portage salarial s’occupera d’établir les bulletins de salaire à ses salariés et de les payer mais également de facturer l’entreprise cliente. La société de portage salarial aura également pour rôle de payer les différentes cotisations auprès des organismes dont les salariés bénéficient (formation, retraite, sécurités sociales), de s’occuper de la mutuelle et des tickets restaurants si elle le propose pour ses salariés. Mais son rôle le plus important est bien sûr de suivre régulièrement ses salariés afin de leur permettre d’évoluer dans leur fonction et de les accompagner en cas de défaillance.

En fin de mission, la société de portage salarial, sera également présente pour accompagner ses salariés vers une nouvelle mission ou le chômage.

Envie de simuler votre salaire en tant que salarié porté ? Munissez-vous de votre tjm et venez utiliser notre outil de simulation.

3. Les obligations de la société

La société de portage doit exercer de façon exclusive son activité de portage. Ainsi, une entreprise classique ne peut pas à la fois embaucher des salariés de façon classique et des salariés en portage salarial. Seule une société de portage salariale peut établir des contrats de portage salarial.

En signant un contrat de portage salarial avec le consultant, l’entreprise de portage salarial s’engage à lui verser un salaire chaque début de mois en se basant sur le Compte Rendu d’Activité mensuel qu’elle aura transmit au préalable.

De plus afin de protéger le salarié porté, la société de portage est tenu de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle pour son compte.

4. Les avantages d’avoir recourt à une entreprise de portage salarial.

via GIPHY

Pour le salarié porté :

  • Avoir un statut de salarié et donc de pouvoir bénéficier des avantages sociaux liés au statut (protection sociale, mutuelle, cotisation retraite, cotisation chômage, droit à la formation, etc…)
  • Avoir la liberté de négocier son temps de travail et son salaire
  • Etre accompagné par des professionnels
  • Avoir la garantie d’un salaire chaque mois

Que d’avantages permettant d’exercer son activité librement en toute sérénité

Pour l’entreprise cliente :

  • Pas de gestion administrative lié à l’embauche d’un salarié dit classique
  • Pas de gestion de salaire
  • Possibilité de régler les factures de la société de portage salarial jusqu’à 45 jours après.   

Faire appel à des entreprises de portage salarial, offre ainsi aux sociétés clientes les avantages de l’externalisation. Celle-ci évite ainsi le recrutement en interne.

5. Combien peut coûter une entreprise de portage salarial ?

Entreprise de portage salarial : comment est-elle payée ?

L’entreprise de portage salarial est payée en frais de gestion. Le salarié va négocier ses honoraires que l’entreprise devra verser à l’entreprise de portage. De ces honoraires seront déduits la totalité des cotisations sociales (part patronale et salariale) et les frais de gestion. Le reste sera versé au salarié sous forme de salaire mensuel.

6. Pourquoi choisir Quadridge comme société de portage salarial ?

Une société de proximité et d’accompagnement

Quadridge Portage Salarial est une entreprise à taille humaine qui réunit 4 collaborateurs de tout âges au profil différent. Cette diversité professionnelle apporte une réelle expertise dans de multiples domaines tels que la gestion, la comptabilité, le juridique et le social.

Ainsi chez Quadridge Portage salarial, les salariés portés ont cette possibilité de pouvoir s’appuyer sur une équipe qui sera toujours à son écoute à n’importe quel moment.

Des frais de gestion concurrentiels

Ayant le soucis de satisfaire nos salariés portés tant par le rapport humain que le rapport financier, Quadridge Portage Salarial, vous propose un taux de frais de gestion de 8%. Un coût peut-être plus élevé que certaines sociétés concurrentiel mais un coût où vous êtes certains d’être gagnant !

Vous avez lu notre article jusqu’au bout, alors n’hésitez pas à faire une simulation de votre futur salaire chez Quadridge ! Une simulation 100% transparente et réelle.

A lire également :

Quels sont les avantages et inconvénients du portage salarial ?

Quels sont les avantages et inconvénients du portage salarial ?

❓ Qu’est-ce que le portage salarial ?

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le terme peut sembler étrange et quelque peu obscur. Pourtant, il est facile de le définir.

Il s’agit d’une façon de travailler relativement nouvelle qui permet à une personne de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat en bénéficiant des avantages du statut de salarié.

C’est donc le moyen idéal d’être actif, indépendant et en même temps couvert socialement comme tout autre salarié. Pour le salarié porté, ce système permet de facturer ses prestations sans aucune contrainte administrative ou juridique.

Inutile de comparer les différentes possibilités de statut juridique puisque la création d’entreprise n’est pas nécessaire. En échange du versement d’un salaire et de la garantie des avantages conventionnellement attribués à ce type de contrat, la société de portage salarial est rémunérée sous forme de frais de gestion.

Pour le salarié porté, cela signifie que toute la gestion administrative est assurée par la société de portage.

C’est un avantage non négligeable pour tous ceux qui aspirent à une vie professionnelle marquée par plus d’autonomie, mais sans les inconvénients !

❓ Comment ça fonctionne ?

Comment ça fonctionne ?

La société de portage salarial met en place deux contrats avec ses travailleurs: la convention d’adhésion correspond au contrat commercial qui vous lie à la société de portage salarial. Elle fixe le cadre de votre collaboration. Le contrat de travail, quant à lui, débute dès votre première mission.

En ce qui concerne les clients, vous pouvez travailler sur des offres signées ou sur le bon de commande. Il peut également mettre en place un contrat de service. Vous serez mis à disposition dans la plupart des cas par la société de portage salarial.

❓ Quel est le coup du portage salarial ?

Quel est le coup du portage salarial ?

En termes de rémunération, celle-ci est calculée en fonction de votre chiffre d’affaires. Chaque mois, la société de portage salarial vous verse un salaire en payant les charges (URSSAF, retraite, pension, etc.) et vous remet un bulletin de salaire.

Ainsi, vous cotisez et bénéficiez de la protection sociale : retraite, sécurité sociale, chômage, pension, etc.

Au final, vous recevez un versement net équivalent à environ 50 % de votre chiffre d’affaires. Le montant net à payer peut changer si vous avez des frais (achat de fournitures, voyages d’affaires, etc.).

❓ Qui peut en bénéficier ?

Qui peut bénéficier du portage salarial ?

Le portage salarial peut convenir à toutes les situations professionnelles : indépendants, particuliers en reconversion, salariés, retraités, étudiants, futurs créateurs d’entreprise, etc.

Cependant, de manière générale, le portage salarial s’adresse aux prestations intellectuelles non réglementées. Les professionnels les plus représentés dans le portage sont les consultants, les experts et les formateurs. D’autres professionnels exercent régulièrement leur métier via cette solution : webmasters, développeurs, graphistes, chefs de projet, responsables marketing, etc…

✅ Les avantages

Les avantages du portage salarial

✔️ Un statut en pleine expansion

Le statut du portage salarial est en pleine expansion. Les perspectives sont très positives. Les études concluent à une augmentation du nombre d’entrepreneurs indépendants et du chiffre d’affaires total.

La croissance significative du portage salarial va encourager de nouveaux profils, grâce à ses perspectives extrêmement attrayantes. Autrefois considéré comme marginal, il devient aujourd’hui une option normale et habituelle pour un spécialiste ou un consultant.

✔️ Temps

Le statut d’auto-entrepreneur est très chronophage concernant l’aspect administratif.

A contrario, lorsqu’un employé est en portage salarial, les tâches relatives à la gestion administrative (facturation, tenue à jour des comptes, déclaration des cotisations sociales) sont gérées par la société de portage salarial, lui permettant ainsi de se consacrer uniquement au développement de son activité.

Une garantie financière est souscrite par la société de portage salarial pour assurer une partie de la rémunération du salarié porté et le paiement des cotisations sociales, en cas de défaillance de l’entreprise cliente.

✔️ Indépendance

Le grand avantage du portage salarial est de pouvoir exercer librement son activité tout en bénéficiant du statut privilégié de salarié.

En d’autres termes, le salarié porté est un salarié comme les autres. La différence est qu’il est parfaitement autonome dans l’exercice de son activité professionnelle au quotidien.

Être porté, c’est rester entièrement responsable de son réseau et de son portefeuille de clients, en toute situation. Il bénéficie donc d’une grande liberté dans l’organisation de ses journées de travail alors que la gestion administrative est confiée à la société de portage.

Le salarié concerné prend ses décisions en toute autonomie. Il ne travaille pas pour une seule entreprise, comme dans le cas d’un salariat classique, mais effectue différentes tâches pour différents clients.

C’est à lui de négocier les conditions de ses prestations, des modalités de paiement à la tarification de son activité en passant par l’exigence ou non d’un acompte.

Un employé porté peut choisir librement ses missions, négocier ses honoraires et ses conditions d’intervention avec ses clients, bénéficier d’une plus grande flexibilité au quotidien, le tout sans avoir à rendre compte à un supérieur hiérarchique

✔️ Réseau

En devenant salarié en portage salarial, vous rejoignez un réseau de consultants animés par une volonté commune d’entreprendre. Des professionnels aux profils parfois très différents avec lesquels échanger, partager et collaborer lors d’événements organisés par la société de portage salarial.

Ces rencontres sont l’occasion de développer votre réseau et de tisser des liens solides avec d’autres consultants, puis de travailler ensemble sur des projets professionnels.

✔️ Sécurité

Contrairement aux autres travailleurs indépendants, l’employé porté bénéficie de la même protection qu’un salarié classique, que ce soit en matière de sécurité sociale, de formation, de retraite ou encore d’assurance chômage.

Il lui est même possible de déclarer ses frais professionnels, par exemple ses frais de déplacement, d’acquisition de matériel ou de connexion internet. D’autres statuts prisés par les travailleurs indépendants, comme l’auto-entrepreneur, ne le permettent pas toujours.

En bref, le statut de salarié porté permet de :

  • Bénéficier du remboursement de ses soins.
  • Avoir le droit au chômage (ASSEDIC) (si la facturation est suffisante)
  • Cotiser pour sa retraite
  • Recevoir des indemnités journalières en cas d’arrêt maladie
  • Bénéficier d’une assurance responsabilité civile professionnelle auprès de sa société de portage.

✔️ Accompagnement

Le degré d’autonomie dont vous bénéficiez est proportionnel à l’accompagnement personnalisé dont vous bénéficiez dans le cadre de votre activité.

Rattaché à un directeur régional et à un responsable des ressources humaines, vous pouvez faire appel à leur soutien à tout moment, si nécessaire.

Un service de proximité peut également vous proposer des formations. Son objectif est de comprendre les caractéristiques de votre métier et d’intégrer les compétences qui vous sont propres.

✔️ Avantages pour les entreprises

Le portage salarial est également avantageux pour les entreprises, mais seulement lorsqu’elles ont besoin d’experts pour une mission ponctuelle. Grâce au portage, elles ne sont pas liées aux contraintes des salariés, telles que la gestion des dossiers de candidature, le processus de recrutement ou la charge de travail.

Ce système fonctionne sans aucun lien de subordination entre le prestataire de services et le client. L’employé porté est considéré comme un prestataire externe.

Pour cela, les entreprises considèrent le portage salarial comme particulièrement flexible. L’expertise des salariés indépendants est également particulièrement appréciée.

✔️ Pour les séniors

Les seniors peuvent avoir de grandes difficultés à obtenir un contrat à durée indéterminée dans une entreprise. Les entreprises peuvent être réticentes à accueillir, former et accompagner un salarié qui va bientôt partir à la retraite.

Le portage salarial est une véritable solution pour les salariés près de la retraite qui subissent ces freins à l’emploi en raison de leur âge. Les consultants les plus expérimentés sont généralement des seniors.

Le portage salarial apporte de réelles garanties pour la contribution aux systèmes de retraite. Ce statut attire des consultants expérimentés et experts dans leur domaine.

Les entreprises clientes peuvent ainsi bénéficier des avantages d’une expertise spécialisée sans recruter un salarié senior. C’est une solution très souple pour les entreprises.

⛔ Les inconvénients

Les inconvénients du portage salarial

❌ Coûts et taxes

Votre salaire net correspond environ à la moitié de ce qui est facturé au client.

En effet, la société de portage salarial étant votre employeur, elle doit s’acquitter des charges patronales et salariales (environ 40 %), et applique généralement entre 6% et 10 % de frais de gestion. C’est le prix à payer pour bénéficier des avantages du statut de salarié !

Notez également que plus votre activité et, par conséquent, votre chiffre d’affaires augmentent, plus les frais et les taux ponctionnés par la société de portage vont augmenter.

Il est donc fondamental de vérifier et anticiper la croissance de votre activité et de veiller à ce que ce statut reste le plus avantageux pour vous à moyen et long terme.

Une dernière chose à savoir, c’est que contrairement à l’auto-entreprise, les factures émises en portage salarial sont soumises à la TVA, et ce indépendamment de votre chiffre d’affaires annuel.

Le taux de TVA appliqué dépend de votre type de client. Ainsi, il sera de 20 % s’il s’agit de particuliers, d’associations, de structures administratives ou d’entreprises françaises.

En revanche, il sera de 0% s’il s’agit d’une entreprise au sein de l’Union européenne (sous réserve de renseigner le numéro de TVA intracommunautaire de votre client) ou s’il s’agit d’une entreprise basée hors Union européenne

En contrepartie, vous pourrez récupérer la TVA sur vos achats professionnels.

À lire aussi:

informatique

Consultant informatique : Le portage comme solution !

Consultant informatique, métier d’avenir ? Très certainement ! Aujourd’hui l’informatique se développe à grande vitesse et les entreprises se sentent de plus en plus dépassées par les nouvelles technologies et ont besoin d’experts dans la profession. Trouvez toutes vos réponses sur le consulting sur notre page dédié, construit au contact des consultants et de leurs besoins.

via GIPHY

Consultant informatique, qu’est-ce que c’est ?

Le consultant informatique est un individu diplômé en ingénierie informatique. Son travail se pratique la plupart du temps en bureau et il peut être sollicité aussi bien dans son pays qu’à l’étranger.

Pour mener à bien son travail, le consultant informatique a le devoir de connaitre l’entreprise au sein de laquelle il doit intervenir (activité de l’entreprise, nombre de salariés, chiffre d’affaires, etc.).

Il pourra alors proposer plus facilement à celle-ci les solutions adéquates à partir de moyens plus récents, plus réalistes et surtout plus fiables. Par ailleurs, le consultant doit également faire une estimation des divers besoins de l’entreprise, que ce soit pour l’organisation, le recrutement ou le matériel technique de cette dernière. Autant de missions qu’il devra donc réaliser pour mener l’entreprise à bon port.

Le consultant informatique peut être appelé dans n’importe quel secteur :  Que ce soit dans la métallurgie, de l’automobile, de l’informatique, de la chimie ou autres, le consultant informatique est indispensable.

Quels métiers pour un consultant informatique ?

Le secteur informatique propose une vaste diversité de spécialités. Voici quelques exemples :

  • Développeur (applications mobiles, logiciels, web)
  • Expert en sécurité informatique
  • Administrateur de bases de données
  • Spécialiste Cloud
  • Gestionnaire de parc informatique
  • Architecte réseau
  • Data Scientist
  • Data Analyst

Plusieurs statuts possibles pour le consultant informatique :

  • Le régime de Micro Entrepreneur : un régime limité permettant de tester son activité sans les très nombreuses obligations administratives. Un statut présentant tout de même des défauts : un plafonnement du chiffre d’affaires et une couverture sociale limitée
  • EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée) : une option qui permet au consultant de mettre son patrimoine personnel à l’abri des créanciers
  • Société Unipersonnelle : une société ou seul le consultant est actionnaire. La société Unipersonnelle peut prendre la forme soit d’une SASU soit d’une EURL.
  • Le portage Salarial : un statut permettant d’allier freelance et salarié !

Pourquoi choisir le portage salarial comme statut ?

Le portage salarial est tout simplement une solution pour un consultant informatique ! En effet avec le portage salarial, le consultant informatique peut exercer son activité en freelance tout en ayant le statut de salarié.

Quels avantages ?

En choisissant le portage salarial, l’indépendant en informatique profite des meilleurs atouts du salariat tout en conservant son autonomie :

Le consultant est seul responsable de son activité : il négocie les honoraires de ses missions et gère lui-même sa clientèle.

La société de portage prend en charge leur comptabilité et autres formalités administratives : versement du salaire, facturation, relances, calcul et versement des cotisations sociales.

Autres avantages non négligeables du portage salarial :

Rattaché au régime général de la sécurité sociale, vous bénéficiez des mêmes prestations d’assurance maladie que le salarié classique : remboursement de ses soins, prévoyance santé, versement d’indemnités en cas d’arrêt maladie.

Vous souscrivez une mutuelle complémentaire d’entreprise, en partie prise en charge par la société de portage.

Vous cotisez au chômage et pouvez demander l’ouverture de vos droits si votre contrat de travail vient à prendre fin.

Vous accédez à un parcours de formation complet pour vous permettre de faire face et de répondre aux problématiques de leur activité indépendante.

Quel salaire pour un consultant informatique en portage salarial ?

En fonction de votre expérience, de votre expertise en systèmes informatiques et solutions techniques, et de la demande globale, les prix pratiqués sur le marché varient considérablement.

Ainsi, un consultant informatique expérimenté, un développeur javascript ou un data scientist seront très demandés pour des missions de plusieurs mois, et factureront près de 10 000 €/mois.

Selon les études Malt, le taux journalier moyen (TJM) d’un consultant IT freelance oscille entre 350 € et 650 € HT.

Selon l’étude de Hays, un freelance en portage salarial toucherait presque 40% de plus qu’un salarié.

Voici quelques exemples, de salaire que vous pourriez toucher chez Quadridge pour 20 jours travaillés par mois :

Salaire moyen
pour un salarié*
TJM
en freelance
Salaire possible
chez Quadridge
Développeur 4 583.00 € 546 € HT5 877.00 € Net
Expert en cybersécurité5 420.00 € 677 € HT7 308.00 € Net
Webmaster3 090.00 €431 € HT4 621.00 € Net
Chef de projet5 000.00 € 631 € HT6 805.00 € Net
* selon l’étude du marché chez Hays ** Selon l’étude de Malt en 2020

N’hésitez pas à faire un tour sur Malt afin de vous donner une idée du TJM que vous pourrez appliquer ainsi sur notre site pour connaitre votre salaire !

En conclusion :

Choisir le portage salarial quand on est consultant informatique, c’est se simplifier la vie en se déchargeant de toutes tracas administratifs et comptables tout en se garantissant une sécurité financière bien intéressante.

Et si vous hésitez encore, n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter qui vous accompagnera et vous aidera à vous développer.

À lire aussi:

Crise sanitaire : le portage salarial comme meilleure protection

Crise sanitaire : le portage salarial comme meilleure protection

Vous avez envie d’être indépendant, mais d’avoir tout de même le droit à des congés payés ? Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Avez-vous pensé au portage salarial ? Si ce n’est pas le cas, vous êtes au bon endroit ! En effet, nous allons vous donner toutes les informations nécessaires pour que vous puissiez comprendre de quoi il en retourne. Prêt ?

Covid-19 : bilan pour les indépendants

Covid-19 : bilan pour les indépendants

De nombreux indépendants se sont retrouvés en grande difficulté pendant la période de confinement. En effet, bon nombre d’entre eux ne pouvaient pas travailler et devaient donc rester chez eux. Et il est tout de même important de prendre en compte que c’est plus de la moitié de ces derniers qui se sont retrouvés en difficulté; le bilan est dont dramatique pour les indépendants : que leur activité soit florissante avant le Covid-19 ou non. Beaucoup ne pourront pas se relever. En effet, les conséquences sur leurs chiffres d’affaires, mais aussi sur leur moral peuvent vraiment être dramatiques.

Néanmoins, l’État a tout de même accordé des aides financières à ces dernières. Si cela convenait à certains indépendants, pour d’autres cela a été plus compliqué. En effet, lorsque l’on doit payer le loyer d’un logement, le loyer d’un local et les charges de ces deux locations, il est souvent difficile de s’en sortir avec seulement 1 500€. Les indépendants ont donc vécu une période particulièrement difficile, tandis que d’autres ont tout simplement décidé de se lancer dans le portage salarial, lorsque cela était possible.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le statut de salarié porté n’existe pas depuis très longtemps. En effet, c’est dans les années 1980 que ce statut fait son apparition. Néanmoins, c’était un statut que peu de gens connaissaient, jusqu’à ces dernières années. En effet, chez les auto-entrepreneurs, c’est un statut qui fait fureur. Et pour cause, il est beaucoup plus stable pour les indépendants, ce qui est tout de même un avantage considérable.

Il est important de savoir que l’entreprise de portage salarial va jouer le rôle d’intermédiaire entre un consultant et un client. Bien évidemment, grâce au portage salarial, vous n’aurez pas besoin de vous occuper de la partie administrative et financière, ce qui peut être un avantage considérable à prendre en compte.

Comment fonctionne le portage salarial ?

Comment fonctionne le portage salarial ?

Le portage salarial est un statut hybride. En effet, vous êtes indépendants et à votre compte, mais vous avez les mêmes avantages qu’un salarié. Il s’agit donc d’une relation tripartite, lorsque l’on fait du portage salarial :

  • L’indépendant : c’est celui qui exécute la mission qui lui sera confiée.
  • L’entreprise de portage salarial : c’est elle qui rémunère l’indépendant et qui s’occupe de toutes les tâches administratives.
  • Le client : c’est la personne pour laquelle l’indépendant va devoir travailler.

C’est donc un statut plutôt rassurant et qui présente de nombreux avantages. Pour que vous puissiez facilement vous y retrouver, nous vous indiquerons quels sont les avantages du portage salarial au sein de cet article.

Les avantages du portage salarial durant la crise sanitaire

Les avantages du portage salarial durant la crise sanitaire

Vous voulez en apprendre plus sur le portage salarial et ses avantages ? Restez avec nous, nous allons tout vous dire au sein de cette partie :

  • C’est un statut qui est plutôt simple à comprendre. Grâce à ce statut, vous n’êtes pas obligé de créer votre entreprise. Vous n’êtes pas non plus dans l’obligation de proposer vos services. Ainsi, vous n’avez pas de vous déclarer, ce qui peut être plutôt une bonne chose. Une fois que l’accord entre le client et l’indépendant est établi, le salarié porté peut facilement commencer sa mission. Bien évidemment, et c’est l’un des principaux atout du portage salarial, vous bénéficiez aussi d’une couverture sociale vous permettant d’obtenir le chômage si nécessaire et de cotiser pour votre retraite.
  • Vous n’avez pas de frais à prévoir : vous n’avez pas besoin d’avoir un apport comme cela peut être le cas pour certains statuts. Il faut simplement savoir que l’entreprise de portage salarial prend un pourcentage sur votre CA.
  • Au niveau administratif, vous n’aurez pas de complications de ce côté-là non. Ce n’est pas vous qui allez-vous en occuper. En d’autres termes, c’est l’entreprise de portage salarial qui s’occupe de créer les contrats, ce qui est plutôt pratique pour l’indépendant.
  • Vous n’avez aucune limite de chiffres d’affaires contrairement au statut de la micro-entreprise, par exemple. Ainsi, plus vous travaillez, plus vous trouvez de clients, plus vous avez de gagner votre vie. Néanmoins, vous pouvez faire autant de chiffre d’affaires que nécessaire.
  • Comme vu précédemment, vous n’aurez plus aucun problème de chômage : vous avez la même couverture sociale qu’un salaire. Ainsi, lorsque vous n’avez plus de mission, il est parfaitement possible de toucher le chômage le temps de retrouver une nouvelle mission, par exemple.
  • Le portage salarial en période de crise sanitaire et financière peut donc être le bon compromis, pour de nombreux indépendants.

Comme vous pouvez le constater, le portage salarial est vraiment une bonne idée, si vous ne voulez jamais être sans rémunération. Notons également que vous pourrez toucher des congés payés si vous partez en vacances au milieu d’une mission. Plutôt pratique, vous ne trouvez pas ?

Quels sont les inconvénients du portage salarial ?

Quels sont les inconvénients du portage salarial ?

Comme n’importe quel statut, il est parfaitement possible de prendre en compte que le portage salarial peut avoir quelques inconvénients. Voici une liste de ces derniers :

  • Le salarié porté doit justifier d’une expertise, d’une qualification et d’une autonomie qui lui permet tout simplement de rechercher par lui-même ses clients et de convenir avec eux des conditions d’exécution de la mission ;
  • Il est impossible de faire du portage salarial pour les professions réglementées, comme les avocats ou les médecins, par exemple.
  • Le niveau de rémunération du salarié porté doit être au minimum de 2 534€ pour un temps plein.

En conclusion, le portage salarial peut être une bonne idée, si vous savez exactement comment trouver des clients. En effet, c’est un statut qui présente tout de même de nombreux avantages. Néanmoins, il y a également quelques inconvénients, ce qui n’est pas négligeable. Lorsqu’on se lance dans le portage salarial, il faut vraiment faire attention à prendre en compte l’ensemble de ce statut.

À lire aussi:

Auto-entrepreneuriat vs portage salarial: comment faire son choix ?

Auto-entrepreneuriat vs portage salarial

Vous voulez devenir indépendant et vous hésitez entre le statut d’auto-entrepreneur et l’alternative du portage salarial?

Mise en lumière de deux statuts très différents qui ne s’adressent en réalité pas tout à fait aux mêmes profils.

Le portage salarial

Définition du portage salarial


Le portage salarial est une forme d’emploi atypique et hybride qui conjugue l’autonomie et la
souplesse du travail indépendant avec les avantages et la protection du statut de salarié.
Son principe de base est de convertir une activité professionnelle indépendante en un emploi
indépendant avec contrat de travail et statut de salarié.
Le salarié de la société de portage assure une mission pour un client qui payera l’entreprise de
portage afin qu’elle rémunère à son tour le professionnel prenant en charge la mission.

Les avantages du portage salarial

Le portage salarial présente bien des avantages pour celui qui choisit ce statut :

  • Les avantages d’un salarié : protection sociale, chômage, retraite, etc…
  • La liberté et l’autonomie : le portage salarial vous offre la possibilité de négocier votre
    salaire, vos missions et votre temps de travail comme bon vous semble.
  • Le gain de temps : Vous n’aurez aucune démarche administrative à faire puisque c’est la
    société de portage salarial qui s’en chargera.
  • L’accompagnement : La société de portage salarial qui vous embauchera vous accompagnera
    tout le long de votre mission.
  • Chiffre d’affaire : Il n’y a pas de limite de chiffre d’affaire sur l’année
  • La déduction de frais : Il vous sera possible de faire déduire certains de vos frais tels que les
    frais liés à votre mission (déplacement, hébergement, restauration) ainsi que les frais liés au
    fonctionnement (téléphone, fournitures, etc…).

Les inconvénients du portage salarial

Cela dit, comme tout professionnel, le portage salarial présente également certains inconvénients:

  • Le salaire : votre salaire net représente environ 50% du montant qui sera facturé à votre
    client. Chez Quadridge Portage Salarial, nous pouvons vous faire gagner jusqu’à 54% du
    montant de vos honoraires HT.
  • La TVA : les factures émises en portage salarial sont soumises à la TVA et ce, quel que soit
    votre chiffre d’affaires annuel. Si vous exercez en France, la TVA appliquée est de 20%.

L’auto-entrepreneur

L'AUTO-ENTREPRENEUR

Définition, qu’est-ce qu’un auto-entrepreneur

La définition du régime de l’auto-entrepreneur est simple : régime de travailleur indépendant
simplifiant la gestion administrative grâce à un versement de cotisations unique et proportionnel au
chiffre d’affaires. Il s’applique aux personnes physiques qui créent ou possèdent déjà une entreprise
individuelle pour exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale.

Les avantages de l’auto-entrepreneuriat

  • La simplicité : Le statut auto entrepreneur a été créé pour faciliter le démarrage d’une
    entreprise nécessitant que très peu d’investissement. En effet, en plus que les conditions
    soient très souples pour devenir auto-entrepreneurs, une simple déclaration pour
    commencer une nouvelle activité. De plus, sur le plan comptable, l’auto-entrepreneur n’est
    pas soumis au formalisme des obligations comptables des sociétés comme l’EURL ou SASU et
    n’a besoin que de tenir un livre de recette et conserver les justificatifs
  • L’avantageux régime social : Ce régime permet le règlement simplifié des cotisations et
    contributions sociales avec un paiement mensuel ou trimestriel, selon le choix de l’auto-
    entrepreneur. Le montant des cotisations sociales est déterminé par l’application d’un taux
    de cotisation sur le chiffre d’affaires déclaré. Ainsi, si le chiffre d’affaires réalisé est nul,
    l’auto-entrepreneur n’aura pas à payer de cotisations sociales.
  • Des avantages fiscaux : La fiscalité de l’auto-entrepreneur est particulière : franchise de TVA,
    possibilité d’opter pour le prélèvement forfaitaire libératoire ou encore bénéfice de certaines
    exonérations fiscales.

Les inconvénients de l’auto-entrepreneuriat

  • Un régime rigide : l’auto-entrepreneur est obligé d’avoir un compte bancaire exclusivement
    dédié aux transactions liées à son entreprise. Si son activité est une activité commerciale ou
    artisanale, l’auto-entrepreneur doit s’inscrire au registre du commerce ou au répertoire des
    métiers afin d’obtenir un KBIS.
  • Assurance : la majorité des auto entrepreneurs utilisent un véhicule dans le cadre de leur
    activité et sont tenus de souscrire à une assurance responsabilité civile pour leur véhicule.
  • Les charges : Les auto-entrepreneurs sont tenus de payer la taxe pour frais consulaire mais
    également la cotisation foncière des entreprises
  • Le chiffre d’affaire : le seuil du chiffre d’affaire en auto entreprenariat est particulièrement
    limité est peut être vite atteint.
  • Le régime sociale : Un auto-entrepreneur bénéficie de la couverture sociale des professions
    indépendantes (TNS/RSI), que ce soit pour des remboursements de consultations, des
    médicaments ou pour les droits à la formation continue. Il est donc affilié à la Sécurité sociale
    des auto-entrepreneurs et valide des trimestres de retraite mais en tant qu’indépendant. Il
    ne bénéficie pas de la couverture de l’assurance chômage en cas de cessation d’activité sauf
    si bien sûr il prend une assurance privée couvrant la perte d’emploi.
  • Risque financier : Le statut d’auto-entrepreneur ne permet pas de créer une structure
    juridique distincte de la personne de l’auto-entrepreneur. Vous engagez donc votre
    patrimoine personnel : si vous avez une dette à l’égard d’un de vos fournisseurs
    professionnels, il pourra se faire payer sur l’un de nos biens personnels.

Tableau récapitulatif

 SALARIE PORTEENTREPRENEUR
StatutSalariéFreelance
SocialeSécurité sociale
Droit au chômage Assurance RCP
Droit à la formation
Assurance RCPRO
Pas de chômage
Droit à la retraite limité
Droit à la formation en fonction du CA
RémunérationSalaire versé tous les moisChiffre d’affaire moins les cotisations sociales
Charges sociales50 % environ de vos honoraires22 % Prestations de services commerciales ou artisanales (BIC et BNC)   12,8 % Achat/revente de marchandises, vente de denrées à consommer sur place et de prestations d’hébergement (BIC)  
22 % Location de locaux d’habitation meublés  
6 % Location d’habitation meublée de tourisme  
22 % Activités libérales relevant de la CIPAV (BNC)
Chiffre d’affairesPas de plafondPlafond du CA (2020) :   176 200 € pour la vente de biens  
72 500 € pour les services et les activités non commerciales
TVASoumis à la TVAEn franchise de TVA jusqu’à 85 800 € et 34 400 €
Frais professionnelCertains frais peuvent être récupérésPas de déduction de frais
AdministrationAucune administration à gérerGestion par l’auto entrepreneur
Portefeuille clientVous démarchez et négociez directement mais c’est l’entreprise de portage qui facture à vos clients en son nom.Vous traitez en direct avec vos clients et facturez vos prestations ou produits.
Engagement du patrimoine personnelAucunL’auto-entrepreneur est responsable des dettes de son entreprise

Que choisir entre le statut d’auto-entrepreneur et le portage salarial

Choisir l’un ou l’autre statut est donc avant tout affaire d’aspirations professionnelles et de
concessions que le freelance est prêt à consentir.
S’il se sent en capacité de s’occuper de son activité de A à Z sans besoin d’être encadré ou
accompagné, le statut auto-entrepreneur est certainement le plus adapté des deux. Il en va de même
si son activité de freelance représente uniquement un complément de revenu, à son activité de
salarié par exemple ou si sa clientèle se compose de particuliers.
En revanche, s’il s’agit de se concentrer exclusivement sur le développement d’une activité
indépendante en tant que consultant, tout en profitant d’un environnement sécurisant ; le portage
salarial constitue le cadre de travail le plus à même de répondre à ses attentes.

Pourquoi ne pas allier les deux statuts

Comme le précise le Code du Travail, il est tout à fait possible de cumuler les deux activités. Il s’agit
d’une option prisée d’un certain nombre de travailleurs freelance. Certains commencent l’année
civile en facturant en tant qu’auto-entrepreneur et lorsque le montant de leur CA avoisine le plafond,
c’est une société de portage salarial qui prend le relai. D’autres jonglent entre les deux régimes en
fonction de la durée de leurs missions ou du type de client. Certaines entreprises de taille importante
préfèrent en effet collaborer avec des professionnels en portage salarial.
Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter nos articles sur le portage salarial et sur l’auto
entreprenariat :

À lire aussi :

  • 1
  • 2