Reconversion professionnelle, le chemin de la liberté ?

Le confinement causé par la crise sanitaire a été l’occasion pour de nombreuses personnes de questionner leur rapport au travail. Côté pile, cette « pause forcée » a pu faire naître une envie de reconversion professionnelle. Côté face, le contexte économique peut vous décourager dans cette démarche. Mais n’est-ce pas justement le moment de se lancer ? La meilleure tactique pour surmonter la tempête est… de ne pas rester à quai !

La reconversion professionnelle en quelques chiffres ?

D’après une étude mené par Nouvelle vie Professionnelle, près de 93% des actifs interrogés ont déjà songé à une reconversion professionnelle. 55% de ces actifs ont envie mais non pas osé franchir le Cap, 21% sont en pleine reconversion et 17% ont déjà fait une reconversion.

Pourquoi se lancer dans une reconversion professionnelle ?

Il existe mille et une raison pour lesquelles vous avez l’idée de vous diriger droit vers une reconversion professionnelle :

  • Votre emploi actuel ne vous mènera nulle part
  • Vous avez subi un licenciement
  • Vous avez subi un accident de travail et ne pouvez plus exercer votre profession
  • Vous vous rendez compte que le métier que vous exercé n’est pas celui dont vous rêvez
  • Vous cherchez plus de liberté
  • Ou tout simplement, vous souhaitez voir autre chose

Quoiqu’il en soit, une reconversion professionnelle, doit être mûrement réfléchie et nécessite les bonnes démarches pour y parvenir.

Par où commencer sa conversion ?

Pour que cette transition soit réussie, vous devez vous y prendre étape par étape.
La bonne marche à suivre, se fait en 5 grandes lignes à suivre :

1/ Se poser les bonnes questions :

Se lancer dans une reconversion professionnelle, c’est prendre le temps de construire et faire mûrir votre projet professionnel. Cela passe d’abord par une introspection personnelle sur les raisons qui vous poussent à vous reconvertir. Pourquoi j’ai envie de ce changement ? Qu’est ce qu’il ne me plait plus dans mon travail ? Suis-je suffisamment motivé pour aller jusqu’au bout ?

2/ Mieux se connaître

Réaliser un bilan de compétences vous permettra de faire un point sur votre carrière, sur vos compétences, et sur vos motivations. Un excellent exercice qui vous aidera à prendre le recul nécessaire, à vous ouvrir de nouvelles perspectives. Le bilan de compétences peut être réalisé par des organismes de formations et complètement ou partiellement financé en fonction de votre situation.

3/ Trouver le métier qui vous correspond

Le bilan de compétence vous donnera des pistes et des idées des métiers que vous pourrez exercer dans l’avenir. Renseignez vous sur ces métiers, les compétences nécessaires et les formations nécessaires. Renseignez-vous également sur les opportunités d’emploi et les entreprises qui embauchent dans ce secteur. N’hésitez pas également à faire appel avec des coachs professionnels.

4/ Se former

Vous avez trouver votre voie, et votre futur métier, il ne vous reste plus qu’à vous former. Renseignez-vous auprès des différents organismes de formations et ce qui existent et ce qui peut rentrer dans vos cordes (formations longues ou courtes, en présentielle ou à distance, etc…). Il existe de nombreux organismes qui peuvent vous aider à financer tout ou en parti votre formation notamment le CPF (Compte personnel de Formation), le PDC (Plan de Développement des Compétences), le PRO-A, Pole Emploi, etc…

5/ Se lancer

Vous êtes formé, vous êtes fin prêt à débuter votre nouvelle carrière. Mettez à jour votre CV et lettre de motivation et postulez ! N’hésitez pas à proposer votre profil à des entreprises en tant que salariés ou à proposer vos services comme freelance. Beaucoup de plate-forme du Web peuvent également vous aider dans votre recherche ou à vous faire connaître.

Reconversion professionnelle et pourquoi ne pas devenir salarié porté ?

reconversion professionnelle

Vous êtes prêt pour un nouveau métier, vous avez suivi chacune des étapes précédentes à la lettre… mais ce qui vous intéresse le plus c’est d’être libre et autonome, de ne plus avoir de hiérarchie, ou parce que les démarches administratives vous tracassent. Cependant le statut de salarié reste pour vous important et sécurisant.
Alors pensez au Portage Salarial.
En effet, en devenant salarié porté vous pourrez alors exercer votre métier en toute liberté et autonomie tout en bénéficiant du statut salarié et de tous les avantages que celui-ci procure (sécurité sociale, cotisation au chômage) y compris le droit à la formation qui pourrait vous être utile pour votre nouvelle carrière.

N’hésitez pas à lire nos articles sur le portage salarial :

Qu’est ce que le portage salarial ?

Pourquoi choisir le portage salarial ?