Reconversion professionnelle, vers quel métier se tourner ?

Reconversion professionnelle, vers quel métier se tourner ?

Quels métiers recrutent ?

Quels métiers recrutent ?

Après la crise sanitaire sans précédent qui a interrompu le cours de l’année 2020, crise au cours de laquelle il était quasiment impossible de trouver un nouvel emploi, il semble que 2021 puisse compter sur l’arrivée de projets d’embauche.

En effet, comme le montre une enquête de Pôle Emploi publiée le 4 mai (réalisée en collaboration avec le Crédoc et portant sur plus de 450 000 établissements), les entreprises pourraient augmenter considérablement le nombre de projets d’embauche :

« Interrogées sur 2020, les entreprises sont optimistes et prévoient plus de 2,723 millions d’embauches, soit 30 000 de plus qu’en 2019, dernière année où les intentions d’embauche étaient prêtes à se concrétiser.

64,2 % des projets d’embauche concernent des emplois sur le long terme (21,5% de CDD de plus de six mois et 42,7% de CDI). Plus d’un établissement sur quatre vise la location (26,4 %) et plus de deux embauches sur trois concernent des entreprises de moins de cinquante personnes, selon le rapport. »

Parmi les métiers qui embauchent le plus en 2021 :

  • Agents d’entretien de locaux (89 500 postes)
  • Aides-soignants (71 800 postes)
  • Aides à domicile et aides ménagères (69 300 postes)
  • Aides de cuisine, apprentis de cuisine et employés polyvalents de la restauration (54 900 postes)
  • Employés de libre-service (46 100 postes)
  • Ingénieurs et cadres d’étude, recherche et développement en informatique, chefs de projets informatiques (44 000 postes)
  • Ouvriers de manutention (43 500 postes)
  • Infirmiers (37 600 postes)
  • Agents de sécurité et de surveillance (35 300 postes)
  • Artistes (musique, danse, spectacles) (34 600 postes)
  • Secrétaires bureautiques et assimilés (33 800 postes)
  • Professionnels de l’animation socioculturelle (30 400 postes)
  • Serveurs de cafés restaurants (29 700 postes)
  • Ouvriers du BTP (29 600 postes)
  • Attachés commerciaux (29 000 postes)

Les métiers qui recrutent peu

La hausse des intentions d’embauche s’accompagne également d’une baisse des difficultés de recrutement. Celles-ci concernent 44,9 % des projets d’embauche en 2021, contre 50,1% en 2019.

Parmi les professions qui ont le plus de mal à recruter, on retrouve les charpentiers, les couvreurs, les plombiers, les chauffagistes, les carrossiers, les mécaniciens, les bouchers, les aides à domicile et les aides ménagères, mais aussi les médecins et autres professionnels paramédicaux.

Les principales difficultés de recrutement sont, selon les employeurs, le manque de candidatures (77%) et le profil inadapté des candidats (75%). Viennent ensuite les conditions de fonctionnement (32%), le manque de ressources économiques (23%), le manque d’image de l’entreprise et de la profession (18%), l’accès au lieu de travail (16%) et enfin les procédures internes de réalisation (14%).

Quel métier faire en 2021 ?

Quel métier faire en 2021 ?

Secteur de la santé

La crise sanitaire a fait prendre conscience de la nécessité du secteur de la santé. Le nombre de postes disponible augmente donc en conséquence. Voici un certain nombre de rôles qui recrutent pour les prochaines années dans le secteur de la santé :

  • Infirmière
  • Infirmière auxiliaire
  • Assistant médical

Les professions médicales devraient encore plus recruter dans les années à venir. Diverses formations sont accessibles à tous les demandeurs d’emploi et aux salariés voulant se reconvertir. Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est difficile d’entamer de longues formations pour devenir médecin ou pharmacien. En revanche, plusieurs écoles d’infirmières ou d’aides-soignantes proposent des formations beaucoup plus courtes.

Aide à la personne

L’aide à domicile met l’accent sur les relations humaines et donc sur l’accompagnement des personnes les plus fragiles. Les rôles associés aux services d’aide à la personne ne sont pas uniquement des emplois liés à la santé. Vous pouvez travailler comme cuisinier à domicile, assistant social, garde d’enfants, etc. Les métiers d’aide aux personnes âgées, notamment, constituent des secteurs d’activité à fort potentiel.

Ce secteur d’activité comprend un grand nombre de postes très répartis. Un certain nombre de ces emplois nécessitent un accompagnement, d’autres ne requièrent aucune certification. N’hésitez pas à essayer de faire un travail de fond pour trouver l’emploi qui correspond le mieux à vos compétences personnelles et professionnelles.

Vous pouvez soit consulter les offres d’emploi du secteur pour savoir ce qui est attendu, soit consulter les sites web des entreprises spécialisées pour obtenir des informations clés.

Transports et logistique

Les différents confinements ont provoqué une explosion du chiffre d’affaires des sociétés de e-commerce. Le traitement des colis et des produits et donc l’acheminement des commandes ont augmenté le nombre d’offres d’emploi dans les secteurs du transport et de l’approvisionnement. Parmi les métiers les plus recherchés pour le recrutement, on trouve :

  • Agent de tri
  • Gestionnaire de stock
  • Responsable logistique
  • Cariste
  • Magasinier
  • Préparateur de commandes

Pour ce qui est des aides pour financer votre formation, le CACES peut vous aider.

Le financement de ces formations peut vous permettre de lancer votre reconversion professionnelle avec les bons outils, compétences, diplômes, etc.

Numérique

De nombreuses évolutions numériques ont eu lieu au cours des deux dernières années. Les plateformes d’e-commerce se créent, les ventes en ligne explosent et des opportunités se créent. Dans le secteur de l’informatique, les développeurs web ont le vent en poupe et de nombreux emplois leurs sont proposés.

Le secteur du numérique et de l’informatique devraient offrir de nombreux postes dans les années à venir. Par ailleurs, il est à noter que les sociétés informatiques font face à une pénurie de ressources humaines qualifiées.

Les métiers du web et du e-commerce sont des domaines qui ont beaucoup de potentiel. Si vous appréciez la relation client ou si vous aimez le numérique en général, ce secteur peut vous intéresser. Quelques exemples de postes :

  • Community manager
  • Chef de produit web
  • Webmaster
  • Web planner
  • Responsable du service client

Notez que pour les métiers du numérique, plusieurs formations peuvent se faire en ligne, et donc à distance. Vous prendrez ainsi en compte votre reconversion professionnelle en vous formant en dehors de vos heures de travail.

Fonction publique

L’administration recrute beaucoup en ce moment. Quitter son emploi pour devenir professeur de lycée, d’université ou de faculté peut être un changement de carrière. Pour y parvenir, il faut toutefois disposer de bonnes connaissances.

Gardez à l’esprit qu’une reconversion dans l’éducation nationale demande du temps puisqu’il faut travailler ses concours. En plus de l’enseignement, l’administration recrute des fonctionnaires dans plusieurs autres domaines. Dans la plupart des cas, votre seule expertise ne suffira pas pour obtenir un avantage. La préparation aux concours est obligatoire et décisive.

Quels métiers pour se reconvertir à 40 ans ?

Quels métiers pour se reconvertir à 40 ans ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les quadragénaires tentent de changer de carrière : le secteur dans lequel ils travaillent ne les passionne plus, ils ont trop de travail, leur santé mentale ou physique commence à se détériorer…

Certaines personnes peuvent commencer à faire attention à leur santé, recommencer à faire du sport, manger Bio…. mais d’autres peuvent avoir besoin de relever de nouveaux défis professionnels.

Cependant, malgré l’association d’un besoin irrésistible de changer leur vie, plusieurs refusent de se lancer. Pourtant, le milieu de la vie est en fait l’âge optimal pour créer un changement de carrière. Voici quelques raisons pour lesquelles vous devez passer à l’action :

Vos principaux atouts

Expérience

L’un des grands avantages d’une réorientation professionnelle à quarante ans est que vous avez accumulé une solide expertise et développé plusieurs compétences. Changer de profession ne signifie pas repartir de zéro, mais savoir mettre ces compétences à profit dans une activité nouvelle.

Maturité

Avoir quarante ans suggère que l’on a la capacité de prendre du recul par rapport à son travail, sa vie, son standing et ses compétences. Bien sûr, vous pouvez quitter votre confort quotidien pour satisfaire un besoin d’épanouissement personnel, mais vous êtes assez mûr pour ne pas vous lancer sur un coup de tête, car généralement, vous avez un emprunt à rembourser, des enfants à élever… En bref, vous êtes responsable.

Sécurité

Une reconversion professionnelle nécessite généralement des investissements monétaires (formation, création d’entreprise…) et une excellente volonté de motivation. C’est en fait souvent plus facile quand on a quelques économies, un deuxième salaire régulier, une famille, des amis proches… Cependant, à 40 ans, il est beaucoup plus fréquent de posséder cette stabilité qu’à 30 ans.

Se reconvertir dans des métiers et des secteurs qui recrutent

Si la sécurité de l’emploi est votre priorité, optez pour des métiers et des secteurs qui recrutent. Le domaine des nouvelles technologies, le numérique, la santé et les services aux particuliers sont des secteurs très convoités aujourd’hui, où l’expertise et la maturité sont valorisées. Les quarantenaires sont donc éligibles à une formation et donc à une reconversion.

A vous ensuite de repérer les métiers qui peuvent vous convenir : infirmier, développeur informatique ou masseur, par exemple.

Une occasion de vivre de votre passion

Vous avez toujours rêvé d’être fleuriste, mais la raison (et vos parents) vous en ont toujours empêché ? À quarante ans, vous avez l’expertise nécessaire pour lancer votre propre business, avec les compétences pour maîtriser tout ce qui administratif (comptabilité, logistique, gestion du personnel…). La quarantaine offre également une meilleure aisance financière pour prendre un poste.

Parmi les métiers les plus en vogue, ceux de l’artisanat et du petit commerce font fureur : pâtissier, fromager, armurier, fleuriste, traiteur, libraire, etc…

À lire aussi:

reconversion professionnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *