Reconversion professionnelle, toutes vos questions

Reconversion professionnelle, toutes vos questions

La reconversion professionnelle est un phénomène de plus en plus important. La crise économique de 2008, les technologies qui s’imposent, les évolutions de métier, les finances personnelles, les vieux aléas du marché du travail, tout y est pour motiver les actifs à changer de métier pour trouver, souvent, un sens à leur activité. Au travers de cet article, nous allons vous accompagner dans la réalisation de votre reconversion professionnelle en essayant de répondre à toutes vos questions. Nous sommes une jeune entreprise de portage salarial et nous essayons d’accompagner les actifs et surtout les indépendants dans le développement de leur activité. Bonne lecture !

🔴 Pourquoi se reconvertir en 2021 ?

Pourquoi se reconvertir en 2021 ?

Aujourd’hui, plus de 90% des actifs ont déjà songé à se reconvertir. Ce chiffre montre une réelle dynamique engagée depuis maintenant quelques années : le besoin d’évoluer et de changer de métier au cours de sa vie.

Pour bien comprendre ces personnes, intéressons-nous aux raisons les poussant vers cette évolution de leur activité :

– Obtenir de meilleures conditions de travail,

– Trouver un poste plus en acore avec ses valeurs,

– Devenir son propre patron afin de se sentir plus libre,

– L’ennui de l’emploi actuel après des années à le faire,

– Des contraintes physiques (maladies, accidents), géographiques ou budgétaires.

N’hésitez pas à consulter aussi notre article: Reconversion professionnelle, le chemin de la liberté ?

🔴 Comment se réorienter professionnellement ?

Comment se réorienter professionnellement ?

Quels sont les métiers qui recrutent en 2021?

Cette année, les projets de recrutement sont surtout tournés vers des emplois ne nécessitant pas, pour la plupart de longues études, permettant donc à tout un chacun de trouver botte à son pied grâce aux compétences qu’il a pu développer par le passer sans avoir obligatoirement à reprendre une formation complexe.

MétiersNombre de projets de recrutement
Agents d’entretien de locaux89 520
Aides-soignants71 790
Aide à domicile et aides ménagères69 290
Aides et apprentis de cuisine, employés polyvalents de la restauration54 880
Employés de libre-service46 100
Ingénieurs et cadres d’étude, R&D en informatique, chefs de projets informatique43 990
Ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires43 460
Infirmiers37 600
Agents de sécurité et de surveillance35 270
Artistes de musique, danse et spectacles34 590

1. Quelle reconversion professionnelle choisir ?

Quelle reconversion professionnelle choisir ?

En termes de reconversion, de réorientation professionnelle, certains secteurs sont plus faciles à appréhender que d’autres. Ainsi parmi les secteurs les plus ouverts à la reconversion, on retrouve :

📌 Les services à la personne

Le secteur du social et du service à la personne offre un large choix de métiers permettant de travailler dans des milieux variés : mairies, services de la Ddass, mais également dans des écoles, internats, prisons, associations d’aide aux personnes handicapées, maisons de retraite, entreprises d’insertion…

📌 L’immobilier

L’immobilier est un secteur en constante évolution et participe à l’économie française. Ce secteur d’activité qui offre un large panel de postes accessibles à partir de bac + 2 dans la négociation, la vente, la gestion, l’administration, l’expertise…

📌 Le numérique

Passionné de nouvelles technologies, pourquoi ne pas prendre une place dans le train de la transformation numérique. Des réseaux sociaux au big data en passant par le webmarketing ou la conception de sites, le secteur du web et du numérique est en constante évolution. Ce secteur d’activité vous permettra d’avoir une vie professionnelle riche de rencontre et de découverte s’orientant vers de nouveaux métiers.

📌 L’environnement

Les entreprises intègrent de plus en plus les solutions environnementales dans leurs démarches ; ce qui provoque une véritable effervescence autour des métiers de l’environnement. Une reconversion professionnelle dans ce secteur se pose alors comme une possibilité envisageable, pouvant offrir de nombreuses opportunités et un impact à son échelle sur la société. Cette recherche étant souvent l’un des facteurs dominant de réorientations professionnelles.

📌 La restauration

La restauration et l’alimentation en général restent des secteurs économiques parmi les plus dynamiques en France. Nous en aurons toujours besoin, soyez en sûr !

📌 Le bâtiment

Avec un nombre de départs en retraite élevé dans les prochaines années et dopé par la demande croissante de logements et la mise en place de normes environnementales, les créations d’emploi devraient être importantes dans le bâtiment à tous les niveaux.

📌 La beauté et l’esthétique

Avec une population homme et femme, de plus en plus soucieuse de son apparence et de son bien-être, le secteur de l’esthétique offre de belles opportunités surtout pour les coiffeurs et esthéticiens qui sont des profils particulièrement convoités sur le marché.

📌 Le commerce

Les entreprises ont de plus en plus besoin de compétences variées et de personnes opérationnelles dans un environnement concurrentiel important. Commerciaux, financiers, administratifs et comptables sont donc des postes d’avenir.

Quel métier est fait pour moi ? Questionnez-vous

Pour cerner le métier le plus à même de répondre à vos attentes, vous avez besoin de comprendre votre fonctionnement, et vos besoins pour cerner la vie professionnelle qui vous conviendrait. Souhaitez-vous être dans l’action ou dans la réflexion, travailler en équipe ou non, avez-vous besoin de contact humain pour vous sentir bien dans votre nouvel emploi ? Un ensemble de questions qu’il est important de se poser en amont afin de prendre la bonne décision selon vos possibilités (charges, emploi du temps) et vos envies. Dans le cas ou, vous auriez l’opportunité de tester un type de poste différent, une activité différente ou une méthode de travail différente avant d’entamer votre reconversion, allez-y, vous pourrez alors découvrir ce qui vous plaît ou non. Itérez !

Quel métier pour se reconvertir à 40 ans ?

En 2021, une population est bien plus touchée que les autres par l’envie de changer de métier, de se reconvertir, les quarantenaires. Après avoir suivi la ligne directrice de leurs études, souvent, sans, imaginer l’étendue des possibles, ces personnes cherchent alors à trouver un emploi passion. Parmi ces métiers les plus en vogue, attirant de plus en plus de personnes, celui de pâtissier, fromager, ébéniste, fleuriste ou encore libraire, font partie des plus rechercher. Travailler la matière et de développer des connaissances et compétences motive, avant toute chose cette classe d’âge.

À la recherche de sens et de concret est cœur de cette démarche, le plus important est donc de s’écouter et de suivre les différentes étapes que nous allons aborder par la suite.

2. Comment s’y prendre pour se reconvertir ?

Comment s'y prendre pour se reconvertir ?

1. Comment faire une reconversion professionnelle quand on est en cdi ?

Afin d’entamer une reconversion professionnelle, le statut de salarié et plus précisément celui de CDI est une vraie plus-value. En effet, avant même de rompre votre contrat, vous aurez la possibilité de vous former sur vos heures de travail grâce au Compte Personnel de Formation (CPF) ainsi que le CPF de transition et le Pro-A. Afin de pouvoir jouir de ces avantages, il faut bien sûr répondre à certains critères d’éligibilité, mais aussi obtenir l’accord de votre employeur, qui ne peut pas refuser votre demande, mais peut la reporter.

Une fois que vous êtes formé ou que vous avez commencé à monter votre projet en dehors de votre travail, vous n’avez plus le choix, vous devez mettre fin à votre actuel contrat de travail. Pour cela, deux options s’ouvrent à vous, dépendant souvent de votre employeur ou de la politique du service RH de votre entreprise.

La rupture conventionnelle : avec la rupture conventionnelle, qui suppose l’accord de votre employeur, vous bénéficiez d’indemnités chômage sur une période de deux ans. Soit un apport financier non négligeable, notamment si vous vous lancez dans la création d’entreprise. Bien sûr, à privilégier, étant bien plus sécurisante ou vous permettant dans le cas de la création d’une entreprise d’avoir un salaire, le temps de pouvoir vous en verser vous-même un.

La démission : la démission pour une reconversion constitue la deuxième option. Auparavant incompatible avec l’obtention d’indemnités chômage, la démission ayant pour but de mener un nouveau projet professionnel ouvre, sous certaines conditions, des droits au Pôle Emploi depuis le 1er octobre 2019.

2. Comment changer de métier, les étapes :

🚩 Réaliser un bilan de compétences

Le bilan de compétences est un outil de développement personnel. Il permet de faire le point sur son parcours et sa personnalité afin de définir un projet professionnel pertinent.

Au cours de l’analyse, de nombreux aspects sont étudiés :

– Les qualités professionnelles de la personne

– Ses centres d’intérêts

– Ses soft et hard skills (compétences)

– Ses évolutions passées

🚩 Trouver son nouveau métier, sa nouvelle voie

Mettre en plectre toutes ces premières étapes devrait ainsi vous permettre de cerner votre nouvelle voie et de comprendre votre orientation pour le futur. Prenez le temps de le faire, ce sont des étapes primordiales.

En cas de doute, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un coach. Il existe aujourd’hui de nombreuses formules susceptibles de correspondre à votre personnalité et à votre budget.

🚩 Se former

Une reconversion professionnelle nécessite une période de formation, Le monde de la formation a considérablement évolué et propose désormais de multiples possibilités : congé formation, contrat de professionnalisation, formation à distance, cours du soir.

Cependant, pour mener à bien sa formation, il faut analyser différents critères : cette formation délivre-t-elle un diplôme ou un titre ? Est-elle reconnue dans le milieu ? Permet-elle de réaliser un stage ? Combien coûte-t-elle ? Est-elle facilement accessible ? Combien de temps dure-t-elle ?

🚩 Trouver des financements

Concernant le financement de votre reconversion, nous vous conseillons de vous tourner vers l’OPACIF auquel votre entreprise cotise pour faire financer votre CIF (Le Congé Individuel à la Formation). Si vous souhaitez créer votre propre entreprise, il existe des aides financières régionales et départementales dans certaines régions. Vous pourrez trouver des informations auprès de Pôle Emploi, de votre Conseil Régional, des Chambres de commerce et d’industrie.

🚩 Si besoin, réaliser une lettre de motivation ?

Vous devez démontrer au recruteur que votre reconversion est nécessairement réfléchie et audacieuse, dans votre lettre de motivation expliquez bien les raisons de votre choix et la stratégie adoptée. Mettez en avant vos nouvelles connaissances et vos compétences. Cela le rassurera s’il doute de votre investissement sur le long terme dans l’entreprise.

Pour réaliser une lettre de motivation de qualité, voici quelques conseils :

– Abordez concrètement votre reconversion.

– Expliquer les motivations vous ayant poussé à faire ce choix comme la quête de sens.

– Montrer les similitudes entre vos deux carrières.

Pour plus de détails n’hésitez pas à consulter cet article sur la rédaction d’une lettre de motivation lors de votre reconversion réalisé par Cadremploi.

🚩 C’est parti !

Vous voici enfin prêt à changer de vie et vous lancer dans une nouvelle aventure professionnelle !

Ne tentez pas de cacher votre reconversion. Faites-en une force et un véritable atout dans votre parcours professionnel. Votre futur employeur n’en sera que plus impressionné.

3. Projet de reconversion, faire le bon choix

Projet de reconversion, faire le bon choix

Je ne suis pas sûr de mon choix, faire un test ?

Avant de vous engager dans la mise en place d’un plan d’action complet, il est essentiel de faire une pause et de prendre son temps pour faire le point. Des tests en ligne sont possibles pour vous aider à faire l’état des lieux et trouver le type d’aide le mieux adapté à vos besoins.

Quelle formation pour se reconvertir sainement ?

Il existe de nombreux organismes proposant des formations professionnelles. Pour autant, il est difficile de faire le tri parmi les formations proposées. Voici quelques conseils pour vous aider :

Pour commencer, cherchez les formations existantes dans votre ville et dans votre région et ensuite voyez si elles correspondent à ce que vous recherchez.

Si c’est le cas, vous pouvez vous assurer de la qualité de la formation sur les différents sites spécialisés permettant aux internautes de noter et donner leur avis sur les formations. Consulter également les réseaux sociaux ils peuvent donner de bons indicateurs sur la réputation d’un établissement.

Besoin d’un coach de reconversion, à qui vous adresser ?

En France, plusieurs organismes sont à votre disposition pour vous accompagner si vous souhaitez changer de métier. Voici les principales institutions qui permettent de préparer une reconversion.

🧨 Pôle emploi

Pôle Emploi est l’interlocuteur formation des demandeurs d’emploi. Il peut aider et accompagner les personnes en reconversion inscrites à Pôle Emploi et faire le point avec le demandeur sur ses besoins en formation à travers différents ateliers.

🧨 Les organismes de formation

Une formation vous intéresse en particulier ? Prenez rendez-vous avec un conseiller du centre de formation. Pour avoir les coordonnées des centres de formation près de chez vous, rendez-vous sur l’annuaire de Ma Formation.fr.

🧨 L’AFPA

C’est le premier organisme de formation professionnelle qualifiante pour adultes demandeurs d’emploi et salariés en France. Son réseau s’étend sur tout le territoire français et son catalogue de formations est large. Ses conseillers peuvent vous apporter des informations sur la formation qui vous intéresse et comment parvenir à la réaliser.

🧨 Le Greta

Le réseau public Greta est une structure de l’Éducation nationale chargée de la formation continue des adultes. Il propose des formations dans de nombreux secteurs d’activité : bâtiment, industrie, sécurité, transport-logistique, hôtellerie-restauration, sanitaire et social, tertiaires et services, langues, orientation… Les Greta locaux proposent des formations accessibles aux personnes en reconversion.

🧨 Le Cnam

600 formations courtes, 100 diplômes supérieurs tout en travaillant… Le Cnam (Conservatoire national des Arts et métiers) est l’expert des formations hors temps de travail et notamment des cours du soir. On le trouve partout en France, et il forme 90.000 adultes chaque année. Certaines formations sont spécialement dédiées aux personnes en reconversion.

🧨 L’Agefiph

Certains problèmes de santé peuvent amener les salariés à envisager une reconversion leur permettant d’exercer un métier compatible avec leur handicap. L’Agefiph, aidée d’autres structures et associations, accompagne les salariés et demandeurs d’emploi dans leurs démarches.

4. Financement et reconversion professionnelle, quelles aides ?

Financement et reconversion professionnelle, quelles aides ?

📕 Pôle emploi

Vous estimez ne pas pouvoir combiner votre emploi actuel avec votre projet de reconversion professionnelle ? Si vous êtes à l’initiative de la rupture du contrat, et que celle-ci prend la forme d’une démission pour reconversion professionnelle, vous pouvez depuis le 1er novembre 2019 bénéficier de droits à l’allocation chômage sous certaines conditions (jusque-là réservés aux licenciements et ruptures conventionnelles) :

– Avoir un nouveau projet professionnel

– Être titulaire d’un contrat à durée indéterminée de droit privé

Justifier d’au moins 5 ans d’activité salariée continue (1300 jours) dans les 60 mois qui précèdent la démission (congés sans solde, sabbatiques ou périodes de disponibilité non pris en compte).

📕 Le Compte Personnel de Formation (CPF) :

Auparavant connu sous le nom de DIF, le CPF est un dispositif de financement public de la formation continue, destiné à tous les actifs qui souhaitent se former. Fonctionnant initialement sur la base d’un volume horaire de temps de formation (ne permettant alors que des formations courtes), le CPF a fait l’objet d’une réforme avec la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » du 5 septembre 2018.

Il fonctionne désormais sur le principe du cumul d’un montant en euros. Le salarié cumule 500€/an sur son CPF pour un emploi à temps plein, avec un plafond fixé à 5 000€.

L’avantage du CPF : pouvoir effectuer une formation tout en maintenant son salaire.

📕 Le Plan de Développement des Compétences (PDC) :

Anciennement Plan de Formation, le PDC est à l’initiative et à la charge de l’employeur, dans le but de développer de nouvelles compétences au sein de l’entreprise. Il est donc nécessairement en rapport avec le secteur d’activité du salarié. Avec un PDC, le salarié conserve sa rémunération et tous les frais supplémentaires sont à la charge de l’entreprise.

📕 Le CPF de Transition Professionnelle (ancien CIF) :

Déclenché à l’initiative du salarié qui souhaite se reconvertir, le CPF de transition professionnelle est valable quel que soit le secteur d’activité et le métier choisi pour la reconversion. Sa mise en œuvre requiert l’accord de l’employeur et permet le maintien de la rémunération durant toute la durée de la formation. Celle-ci peut s’effectuer à temps complet ou à temps partiel, de manière continue ou discontinue.

📕 Le Pro-A :

Pour combiner évolution professionnelle et maintien dans l’emploi sans perte de salaire, le Pro-A est une solution complémentaire au CPF et au PDC pour se former en alternance sur le temps de travail. Il peut être à l’initiative du salarié ou de l’employeur.

Pour plus d’information sur les aides à la reconversion, n’hésitez pas à regarder notre article : Bilan: toutes les aides à la reconversion professionnelle

5. Les métiers les plus touchés par la reconversion

Les métiers les plus touchés par la reconversio

Se reconvertir quand on est infirmière

Être infirmière, c’est aimer le contact avec les autres, savoir écouter, être organisé… C’est aussi savoir s’adapter en cas de difficultés et être rigoureux dans son travail. Des atouts qui donnent à une infirmière plusieurs orientations professionnelles possibles. Elle peut tout à fait rester dans le domaine médical ou bien choisir une autre voie. Si elle choisit de poursuivre sa carrière dans la santé, elle bénéficie d’une formation raccourcie, grâce à son diplôme d’État qui la dispense de suivre une partie du cursus. Tel est le cas pour devenir sage-femme, ostéopathe, kinésithérapeute ou même médecin. Si elle préfère changer de secteur, maintes professions s’offrent à elle selon ses affinités. Par exemple, être professeur des écoles ou auxiliaire de puériculture si elle aime s’occuper des enfants. Sinon, une infirmière peut se lancer dans l’entrepreneuriat, comme une partie des personnes qui décident de faire une reconversion professionnelle.

Se reconvertir quand on est prof

Pédagogue, organisé, communicant, médiateur parfois, l’enseignant possède des qualités aisément transposables en faisant une reconversion professionnelle. Avant d’envisager de quitter définitivement le secteur public, il peut tout à fait se tourner vers d’autres postes en lien avec l’éducation ou les enfants. Pourquoi pas chef d’établissement ou directeur d’école, psychologue de l’Éducation Nationale ou inspecteur… ? Il peut également choisir de travailler dans d’autres institutions de la fonction publique comme les bibliothèques ou les musées. Pour cela, il suffit de passer des concours internes.

S’il souhaite quitter le secteur public, là aussi il existe plusieurs possibilités selon ses aptitudes, un savoir-faire spécifique… Certains enseignants deviennent professeurs particuliers ou partent même enseigner à l’étranger. D’autres deviennent écrivains, journalistes ou choisissent un métier pour aider les autres comme psychothérapeute, orthophoniste ou même coach. D’autres encore tentent l’aventure de l’entrepreneuriat.

Un domaine attractif, l’informatique

S’il est un secteur d’activité où les offres d’emploi ne manquent pas, c’est bien celui de l’informatique !

Pas étonnant alors que de nombreux salariés se tournent vers ce domaine d’activité dans le cadre d’une reconversion professionnelle.

En 2018, 81% des entreprises dans le secteur de l’IT faisaient part de difficultés de recrutement, soit 20 points de plus par rapport à l’année précédente.

L’informatique compte parmi les métiers les plus porteurs pour 2022, avec un nombre d’emplois qui devrait continuer de grimper au cours des dix prochaines années.

Le secteur comptait pas moins de 47 4000 salariés en 2018.

Pourquoi l’informatique attire tant de personne

Le monde de l’informatique se développe très rapidement et les évolutions dans ce secteur sont généralement imprévisibles. Travailler dans l’informatique exige donc d’avoir la capacité de s’adapter rapidement aux changements. C’est ce qui fait toute l’exigence des emplois de ce secteur. Mais travailler dans ce domaine fera également de vous l’un des moteurs du monde de la haute technologie. Le secteur de l’informatique propose plusieurs métiers d’avenir.

Toutes les possibilités dans ce domaine

En 20 ans, l’informatique a envahi notre quotidien professionnel et personnel. Difficile de s’en passer aujourd’hui. Résultat : le besoin de spécialistes compétents va croissant, et dans TOUS les secteurs : que ce soit dans les réseaux, les télécommunications ou évidemment dans le développement. Mais également dans le secteur de la santé, du commerce, des transports…

Ce domaine d’activité varie, plusieurs métiers sont possibles tels que :

– Administrateurs systèmes et réseaux

– Programmeur (ou développeur) informatique

– Responsable de tests et d’intégration / qualité

– Chef de projet

– Directeur de projet

– Directeur de service informatique

– Expert en base de données

– Webdesigner

6. Quelle formation choisir ?

Quelle formation choisir ?

Pour vous reconvertir et selon votre profil, votre expérience, vous aurez plus ou moins la nécessité de vous former. Que ce soit au travers de formation scolaire, d’e-learning, de coaching ou de stages, vous apprendrez vite, n’en doutez pas. Aujourd’hui, les certifications professionnelles en tant que telle non sont plus principales, surtout lors d’une reconversion, c’est l’expérience qui prend le dessus. Il faudra alors vous vendre comme totalement apte à réaliser les missions du poste en question, lors de l’entretien d’embauche.

Il est vrai que la période de reconversion est difficile, elle engendre son lot de brouillard, de flou sur l’avenir surtout lorsque des charges telles qu’un logement ou des enfants, sont déjà présentes, obligeant à s’organiser au maximum. Toutefois, il est important que vous profitez de ce moment de formation si vous en avez la possibilité, pour plusieurs raisons :

– La passion d’apprendre: apprendre un nouveau métier est passionnant, découvrir un domaine nouveau et son lot de questions et problématique est grisant. Profitez de ce moment avant de devoir faire de l’opérationnel, souvent moins agréable et facteur de stress.

– Créez-vous un réseau : que vous soyez en train de créer votre entreprise, de reprendre un job de salarié, quel que soit le domaine et le type de formation que vous effectuez, chercher à rencontrer du monde faisant face à vos problématiques. Cela vous permettra :

  • De pouvoir échanger régulièrement sur vos problématiques et trouver de nouvelles idées, être force de proposition dans votre travail.
  • D’échanger avec des personnes qui vous comprennent
  • D’avoir du soutien lors des premières difficultés que vous rencontrez suite à votre reconversion.

– Découvrir le champ des possibles: apprenez durant cette période à gratter des informations, à vous nourrir de ce qui est fait sur la toile et en dehors pour développer vos compétences.

À lire aussi :