Toutes les aides à la reconversion professionnelle

Bilan: toutes les aides à la reconversion professionnelle

Vous avez envie de faire une reconversion professionnelle ? Vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre ? Cela vous semble vraiment compliqué ? Pas de panique, nous allons vous donner tous les conseils nécessaires au sein de cet article pour que vous puissiez vous reconvertir dans le métier de votre choix. Nous détaillerons ensemble les différents dispositifs qui existent à l’heure actuelle.

Comment financer sa reconversion professionnelle ?

Comment financer sa reconversion professionnelle ?

Vous souhaitez changer de métier ? Il est parfaitement possible de financer votre projet de reconversion professionnelle. Lorsque vous décidez de changer de métier, il est important de faire un bilan professionnel. En effet, se reconvertir permet de savoir ce dont vous avez envie d’un point de vue professionnel, mais également de choisir un secteur qui puisse parfaitement vous convenir. Il existe de nombreuses formations professionnelles qui peuvent vous aider dans cette démarche, elles sont souvent couteuses, mais osez investir sur vous !

Avec la conjoncture actuelle, il est logique de se poser ce genre de question. En manque de contact humain ou en adoration devant le télétravail, vous comprenez sans doute mieux ce qui est fait pour vous et, cela vous donne envie de changer d’air. Avec les différentes aides disponibles en France vous pourrez, nous l’espérons, financer votre projet !

Salarié : les aides mises à ma disposition

Salarié : les aides mises à ma disposition

Lorsque l’on est salarié et que l’on exerce le même métier depuis de nombreuses années, il est plutôt difficile de faire une reconversion professionnelle. Néanmoins, vous ne serez pas tout seul puisque vous pourrez trouver des aides en ligne qui sauront répondre à vos besoins. Voici un petit aperçu de ces dernières :

  • Le compte CPF : le compte personnel de formation est plutôt intéressant. En effet, ce dernier permet tout simplement de vous aider à payer les formations qui vous plaisent le plus. En effet, chaque année vous avez accumulé des sous sur ce dernier : c’est le moment de les dépenser.
  • Le plan de développement des compétences. On le connaît également sous le signe PDC. C’est ce qui a remplacé le plan de formation. Ainsi, c’est à l’employeur de mettre cette aide en place afin que les employés puissent maintenir ou obtenir de nouvelles compétences dans un domaine bien précis. Bien évidemment, le salaire garde sa rémunération pendant le temps de formation.
  • Le CPG transition professionnelle. C’est ce qui remplace le CIF. Il offre tout simplement la possibilité au salarié de suivre une formation dans le but de faire une reconversion professionnelle. C’est une démarche propre au salarié  qu’il doit initiée lui-même.
  • Pro-A (reconversion ou promotion par l’alternance) : c’est un dispositif qui permet au salarié de favoriser leur évolution ou leur promotion. C’est une démarche qui peut s’inscrire en complément du PDC ainsi que du CPF.

Comme vous pouvez le constater, les salariés possèdent de nombreuses aides. Il ne vous reste plus qu’à choisir celle qui vous convient le mieux pour votre reconversion professionnelle.

Demandeur d’emploi : les aides mises à ma disposition

Demandeur d’emploi : les aides mises à ma disposition

Les demandeurs d’emploi ont également la possibilité de se former afin de se reconvertir. Voici une petite liste des différentes aides que ces derniers possèdent :

  • Aide de retour à l’emploi formation ou AREF : les personnes bénéficiants de l’aide de retour à l’emploi (ARE) qui peuvent prétendre à cette aide. Ainsi, ils doivent suivre une formation Pôle Emploi dans le but de trouver un métier à la suite de cette dernière.
  • Le compte personnel de formation : c’est aussi une possibilité que le demander d’emploi peut envisager. Le CPF reste ouvert même lorsque l’on est au chômage.
  • La rémunération des formations de Pôle Emploi ou RFPE : c’est tout simplement une indemnité qui est donnée à demandeur d’emploi qui suit une formation Pôle Emploi.
  • L’action de formation préalable au recrutement : cette formation à pour objectif de combler l’écart qu’il existe entre les compétences détenues par un candidat et les compétences requises pour l’emploi visé.
  • La préparation opérationnelle à l’emploi individuelle : c’est une aide qui s’adresse à toutes personnes inscrites à Pôle Emploi et qui permettent de suivre une formation pour acquérir des compétences nécessaires pour différents postes.
  • L’action de formation conventionnée : cette aide permet de développer la gamme de compétences d’une personne en recherche d’emploi.
  • L’aide individuelle à la formation : elle permet de suivre une formation qui n’est pas couverte par d’autres dispositifs de financement.
  • Préparation opérationnelle à l’emploi collective : elle permet de former des demandeurs d’emploi à des métiers recrutant en masse.
  • Le chèque formation : c’est une aide régionale qui permet au demandeur d’emploi de suivre une formation sanctionnée par un diplôme ou un titre professionnel RNCP.
  • La rémunération de fin de formation : elle est destinée aux demandeurs d’emploi en fin de droit ayant entamé une formation auprès de Pôle Emploi.

Ainsi, si vous êtes en recherche d’emploi depuis quelques temps, que vous ne trouver pas de travail, n’hésitez pas à vous former pour développer vos compétences. Que ce soit pour réaliser une reconversion totale ou juste acquérir de nouveaux savoir-faire, former vous ! Vous en ressortirez grandit, plus compétant et cela permettra de sortir de votre routine quotidienne et surtout vous permettra de continuer à avancer, go !

Pour plus de détails, regardez cette vidéo réalisé par Pôle Emploi

Fonctionnaire : les aides mises à ma disposition

Ce n’est pas parce que vous êtes fonctionnaire que l’envie de changer de travail ne se fait pas sentir. L’ennui, la démotivation et la fatigue psychologique peuvent être des facteurs de reconversion récurant chez les fonctionnaires. Voici quelques aides pour vous aider, vous fonctionnaires à changer de vie et vous reconvertir :

  • Le compte CPF (pour en savoir plus sur le Compte Professionnel de Formation, clickez ici)
  • Le congé de formation professionnelle : il permet de financer des stages ou des formations à caractère professionnel. Il est possible de le cumuler avec le CPF.
  • La période de professionnalisation : c’est une aide dédiée aux agents de la fonction publique hospitalière. Ils pourront donc acquérir de nouvelles compétences et se former à un autre métier.
  • Le congé formation-mobilité des fonctionnaires de l’état : c’est un congé qui permet tout simplement de favoriser la mobilité et le détachement d’un fonctionnaire de l’État.

Que ce soit l’envie de changement, la recherche de sens au sein de son travail, ces quelques aides on pour objectif de permettre aux fonctionnaires de prendre un nouveau départ.

Merci à « Le Cnam en Grand Est » pour cette vidéo de qualité ! 

Entrepreneur, freelance : les aides mises à ma disposition

Pour les non-salariés, il est parfaitement possible de trouver de nombreuses aides également. Voici quelques informations qui devraient certainement vous aider à y voir plus clair :

  • L’association de gestion et du financement de la formation des chefs d’entreprise ou AGEFICE : c’est un dispositif qui permet tout simplement aux dirigeants d’entreprises de faire des formations. Si vous avez un conjoint collaborateur, il faut savoir que la prise en charge est aussi possible pour ce dernier. Notons également que vous pourrez facilement avoir des coûts pédagogiques et inclus que l’on connaît sous le nom de « forfait déplacement ».
  • Les fonds d’assurance formation des chefs exerçants une activité artisanale ou FAFCEA : si vous exercez une activité artisanale, c’est une aide qui peut parfaitement vous correspondre. Une fois de plus, le conjoint collaborateur peut être pris en charge dans ce type de dispositif.
  • Les fonds d’assurance formation professions médicales : si vous exercez une profession libérale médicale comme infirmière, par exemple, vous pourrez prétendre à cette aide. La prise en charge est aussi possible pour le conjoint collaborateur.
  • Les fonds professionnels de formation des professions libérales : si vous exercez une profession libérale, c’est vers ce dispositif que vous devrez vous diriger. Le conjoint collaborateur peut aussi être pris en charge.
  • Les fonds pour la formation des entrepreneurs du vivant : si vous êtes chef d’entreprise agricole, du paysage ou de travaux forestiers, c’est le dispositif qui vous correspond.

Comme vous pouvez le voir, les aides au professions non salarial sont très segmenté par activités et englobe une grande partie du marché. Elles se développent de plus en plus, n’hésitez pas à contacter des professionnels pour être au courant des nouvelles aides, vous pouvez alors nous contacter nous directement par téléphone.

Pour savoir si votre domaine d’activité est pris en compte par l’AGEFICE, regardez cette vidéo !

J’ai un handicap : les aides supplémentaires mises à ma disposition

Bien évidemment, il existe de nombreuses aides pour les personnes handicapées. Pour que vous puissiez facilement vous y retrouver, voici les différentes aides auxquelles vous avez le droit :

  • L’association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées : c’est un dispositif qui est réservé aux personnes étant reconnues comme travailleurs handicapés par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées. Le titulaire de la carte invalidité et de l’allocation adulte handicapé sont également concernés par ce dispositif.
  • Les fonds d’insertion des personnes handicapées de la fonction publique : son objectif est d’accompagner les personnes en situation de handicap vers l’emploi public ou de les aider à conserver une activité professionnelle en compensant leur handicap.

L’ensemble des dispositifs pour les personnes handicapées peuvent être couplés avec d’autres aides en fonction de votre situation. Ainsi, vous pourrez vraiment être pris en charge comme bon vous semble, ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

les aides supplémentaires mises à ma disposition

En conclusion, il est parfaitement possible de trouver des aides pour une reconversion professionnelle. Il suffit simplement de savoir dans quelle catégorie vous vous trouvez, pour opter pour l’une des aides proposées. N’hésitez pas à opter pour celle qui est la plus avantageuse pour vous. Gardez en mémoire que votre principal but est de trouver un métier qui vous correspondent en tout point et gagner un peu d’argent, c’est toujours utile ! Il ne vous reste plus qu’à trouver une formation qui puisse correspondre à vos attentes ! Une fois cette dernière effectuée, vous pourrez vous diriger vers un autre corps de métier. Pratique, non ?

À lire aussi:

reconversion professionnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *