Devenir consultant, toutes vos questions en 2021

Devenir consultant, toutes vos questions en 2021

Qu’est-ce qu’un consultant, définition ?

Qu’est-ce qu’un consultant, définition ?

Être consultant, c’est être à la fois un expert de son domaine d’activité afin de poser un diagnostic, rechercher et propose des solutions pour améliorer le fonctionnement de l’Entreprise ou de l’Organisation, mais aussi être un très bon communicant. Un consultant peut exercer dans divers secteurs d’activité pouvant l’amener à étudier les possibilités de lancement d’un bien ou service sur le marché, orientant l’entreprise vers des stratégies et tactiques sur mesure. En d’autres termes, il mène une étude de faisabilité en se basant entre autres sur le comportement des consommateurs et des concurrents. Il doit donc anticiper les changements au sein de l’environnement, prendre en compte l’ensemble des acteurs internes et externes pour proposer les solutions les plus adéquates.

Quel est le rôle du consultant en une phrase ?

Un consultant est un spécialiste d’un domaine ayant un rôle de conseil autour de sujets sur lesquels le travail en interne d’une entreprise, a été ou risque d’être moins pertinent.

Consultant un métier en plein boum ?

Être consultant est aujourd’hui de plus en plus attractif que ce soit pour les consultants ou les entreprises, découvrez pourquoi le consulting a un avenir prometteur.

Pour les consultants

Lorsque nous interrogeons de jeunes consultants, deux principales raisons nous reviennent principalement  :

– L’indépendance : en devenant consultant indépendant, vous aurez la possibilité d’organiser votre travail selon votre emploi du temps personnel. Ce sont les joies de l’indépendance.

– La découverte : le consulting est un métier permettant de découvrir de nouvelles personnes et entreprises à chaque mission. Il faut alors s’adapter, comprendre les rouages de l’organisation et de ces collaborateurs. C’est une source de bien-être pour bon nombre de consultants.

Pour les entreprises

– Des coûts réduits : pour une entreprise, un consultant permet d’économiser la constitution d’une équipe stratégique dédiée en interne.

– La flexibilité et l’adaptabilité: dorénavant, une entreprise va pouvoir faire appel à un consultant spécifique en fonction de sa problématique du moment et s’assurer d’avoir une personne compétente.

En France, le nombre de consultants a triplé ces 10 dernières années, montrant l’intérêt des actifs pour ce type de post. Toutes les spécialités sont concernées par cet élan : le marketing, la vente, l’informatique, les ressources humaines, la recherche et développement, la finance, etc.

Combien gagner un consultant, quel salaire espérer ?

Le salaire d’un consultant peut énormément fluctuer d’un indépendant à un autre selon certains facteurs:

Le domaine d’activité : que vous soyez consultant informatique ou business consultant vous n’aurez pas la même rémunération.

Exemple : un consultant informatique junior touchera en moyenne 30 000€/an quand un business consultant gagnera 40 000€.

L’expérience : l’expérience d’un consultant est clé, elle permet de faire figure d’autorité en fonction des clients et des missions réalisés par le passé.

Exemple : un consultant informatique junior gagne en moyenne 30 000€/an quand un senior en touche en moyenne 70 000€/an.

Salaire moyen des consultants en fonction de leur domaine d'activité et ancienneté
Salaire moyen des consultants en fonction de leur domaine d’activité et ancienneté

Comment devenir consultant en 2021 ?

Comment devenir consultant en 2021 ?

Devenir consultant indépendant en 4 étapes

Afin de débuter votre activité de consulting, vous allez devoir réaliser quelques étapes dont vous vous doutez sans doute déjà :

– Cerner son activité en cernant sa cible : pour réaliser du consulting et obtenir assez de créditer pour décrocher vos premières missions, il est primordial de baser votre activité sur les compétences que vous possédez en vous lançant tout en ayant conscience de celles que vous souhaitez développer par la suite afin d’être de plus en plus attractif et de pouvoir vous vendre facilement auprès de vos prospects. Pour réaliser cette tâche, vous devez absolument connaître votre cible et les besoins auxquels vous pouvez et pourrez répondre.

– Organiser son modèle opératoire : que ce soit la gestion des équipes en interne avec qui vous allez collaborer, le process de travail que vous allez mettre en place, les outils dont vous aurez besoin et les personnes qui seront à même de vous dépanner ou vous conseiller. Vous devez être prêt à toute éventualité sans pour autant la jouer trop sécurisant : assurez vos arrières tout en osant vous lancer.

– Choisir et obtenir ses statuts : comment fonctionnez-vous ? Avez-vous besoin de sécurité ? Le choix de statut est important même si vous pouvez le changer à n’importe quel moment. Nous vous donnons plus d’information à ce propos dans la partie suivante.

– Lancer son activité et communiquer : c’est le moment du grand saut ! Vous ne serez sans doute pas opérationnel à 100% et croyez-nous, la personne qui vous embauche, en aura conscience. Mais vous serez sans aucun doute à même de réaliser la mission au la main. Maintenant, vous devez trouver des missions et pour cela, communiquer ! Mettez en place une stratégie efficace qui fonctionne pour vous. Découvrez plus bas tous nos conseils pour trouver des missions.

Pour entrer dans les détails, checkez notre article: Devenir consultant en 2021, ce qu’il faut savoir !

Quel statut juridique choisir quand on est consultant ?

Le choix du statut juridique peut-être lourd de conséquence sur la vie du travailleur indépendant, ce n’est donc pas un acte à prendre à la légère. Avant de faire un choix, le consultant doit prendre le temps de comparer les avantages et les inconvénients de chaque statut si nécessaire, prendre conseil auprès d’autres indépendants, d’un avocat ou d’un expert. Le consultant peut choisir son statut juridique.

Auto-entreprise ou micro-entreprise, le choix de la flexibilité

Ce statut est très avantageux et principalement choisi par les consultants indépendants. Ces démarches de création et de fermeture sont ultra-simplifiées, permettant de commencer son activité dans les plus brefs délais. Ce statut apporte beaucoup de flexibilité aux indépendants, leur permettant de payer des charges sociales allégées et rend possible le cumul des activités.

Le portage salarial, le choix de la sécurité

En tant que consultant indépendant, vous pouvez aussi avoir recours au portage salarial. En effet, en intégrant une entreprise de portage salarial, vous pourrez alors sécuriser vos revenus en cotisant entre autres au chômage et à votre retraite. C’est le second choix des consultants attirant de plus en plus de personne par la sécurité qu’il confère. En savoir plus sur le portage salarial

La création d’entreprise ou de société: EIRL, EURL, et SASU

Enfin, une dernière possibilité s’offre à vous, celle de créer une entreprise ou une société. C’est une option de moins en moins utilisée, nécessitant un plus grand nombre de démarches et de la lourdeur dans la pratique. Ainsi, il est possible de créer une EURL (Entreprise unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ou EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée) permettant de limiter l’impact que peut avoir votre activité sur vos biens et finance personnels ; la SASU (Société par Action Simplifiée Unipersonnelle). Pour avoir plus d’information à propos des EURL, EIRL et SASU, n’hésitez pas à consulter cet article du coin des entrepreneurs.

Portage salarial : quel est l’intérêt des consultants ?

Les consultants ne savent que trop bien à quel point leur statut leur permet de profiter d’une grande liberté, mais les rend aussi vulnérables à des situations comme celle que nous traversons avec l’épidémie de la Covid-19. Le portage salarial est une solution intéressante pour un consultant, Il permet de poursuivre son activité, de choisir ses clients et ses missions, tout en bénéficiant d’un statut de salarié. Dans le cas du confinement, les indépendants en portage salarial ont pu accéder au chômage partiel afin de maintenir un minimum de revenus.

D’autres avantages pour le consulting en vue de développer son entreprise sont aussi nécessaires tel que le confort et tranquillité, la mise en place ultrarapide, une autonomie complète et des conseils et un appui personnalisé.

Le portage salarial est donc une bonne solution pour toute personne qui souhaite se lancer en tant que consultant tout en minimisant les risques.

Pour simuler votre salaire en portage salarial, venez essayer notre simulateur.

En plus des étapes plutôt administratives, il est important de se former aux métiers du consulting. Que vous visiez le consulting informatique, le business consulting ou autres, et que vous possédiez toutes les compétences nécessaires après des années de salariat, c’est un nouveau métier qui s’offre à vous. Apprenez à bien cerner les différences entre votre ancien emploi, le nouveau et les éléments sur lesquels vous devez travailler. Pour cela, formez-vous de la façon la plus intelligente possible.

Formation et consulting

Formation et consulting

Vous souhaitez en savoir plus sur les formations que vous pouvez suivre pour devenir consultant et comment développer vos compétences régulièrement pour pouvoir satisfaire toujours plus votre clientèle ?

Quelles études pour devenir consultant ?

Pour pouvoir exercer une activité de consultant, il vous sera conseillé d’être titulaires d’un Master (bac+5) spécialisé. À titre informatif voici un tableau des principaux types de master en fonction du domaine d’activité des consultants.

Devenir consultant sans diplôme

Même si cela peut encore sembler impensable pour certaines personnes, il est possible en 2021 de devenir consultant sans aucun diplôme (pas de grandes écoles de commerce ou d’école d’ingénieurs nécessaires obligatoirement). Pour cela, vous devrez valoriser vos compétences et connaissances acquises au cours de vos expériences passées. Toutefois, vous serez tout de même amenés à réaliser votre activité dans le respect de la légalité en suivant les procédures habituelles.

Formation, comment se former au consulting ?

Les besoins des clients évoluent tout comme les technologies et les méthodologies utilisées, de telle sorte que les acquis d’aujourd’hui peuvent être obsolètes dès demain. Comme la première ressource de compétence, d’expertise et de savoir-faire du consultant est lui-même, la mise en place d’un programme de formation régulier s’avère incontournable.

Démarrer en tant que consultant est une démarche complexe, pleine de défis. Entre les objectifs à atteindre, les recherches de prospects, la satisfaction des clients, la gestion financière et logistique, les consultants n’ont que très peu de temps pour se former. Mais en ont-ils réellement besoin ?

Sachant que la valorisation d’un consultant se réalise sur ses expériences, cette question est pertinente. En effet, un consultant va principalement développer ses compétences et connaissances en réalisant les missions de ses clients. Le choix de ces missions est donc primordial pour son avenir lui permettant de rayonner plus ou moins sur le marché du travail.

L’expérience ne suffit pas, un consultant doit se nourrir d’informations plus globales lui permettant de toujours posséder une force de proposition pertinente. Voilà pourquoi nous conseillons aux consultants de se baser principalement sur deux formats de contenu pour être au courant de l’actualité de leur domaine, des nouveaux outils et nouvelles pratiques : les newsletters et les podcasts. Ces deux formats vous permettent pour l’un de gagner du temps en consommant un récapitulatif de l’information en vous permettant d’en savoir plus si besoin, pour l’autre d’aller plus dans les détails tout en réalisant une autre tâche en premier plan. Ce sont les outils primordiaux que nous vous conseillons, à vous de trouver ceux qui vous conviennent en fonction de votre secteur d’activité.

Exemple : dans le cas ou, vous êtes consultant marketing n’hésitez pas à écouter le podcast « Growthmakers » de Gabriel Gourovitch ou « Growth Marketing de Yann Leonardi et à les combiner avec une newsletter tel que « La Growthletter » ou « La Missive » de l’équipe Scalezia.

Qui sont ces personnes qui deviennent consultant ?

Qui sont ces personnes qui deviennent consultant ?

De plus en plus de personnes sont intéressées par le consulting, pour bien comprendre le profil des personnes qui sont devenues des consultants à succès, il est important de connaître les métiers du consulting et les atouts qu’il faut savoir posséder et valoriser.

♟ Les profils de consultant

Envie de découvrir le monde vaste et faste du consulting, voici une petite liste des principaux métiers du consulting :

  • Développeur informatique
  • Technicien support informatique
  • Technicien informatique
  • DevOps
  • Développeur Java JEE
  • Ingénieur sécurité informatique
  • Technicien systèmes et réseaux
  • Ingénieur en développement logiciel
  • Ingénieur d’études et développement
  • Lead développeur
  • Chef de projet web
  • Développeur web
  • Développeur Php
  • Chef de produit informatique

♟ Quelles sont les qualités d’un bon consultant ?

Pour occuper l’emploi de consultant, certaines qualités vous faciliteront la tâche.

🚩 Posséder des qualités relationnelles 

Il est important pour un consultant de savoir comprendre les besoins de ses clients en discutant avec eux et en leur posant les bonnes questions. Grâce à sa rigueur et sa flexibilité, il va pouvoir apporter une solution complète au cas par cas. En effet, en s’appuyant sur ses connaissances et son expérience, un consultant va effectuer des recherches et tout mettre en place pour inciter son client à opter pour la meilleure solution. Un bon consultant ne cherchera pas à apporter la même réponse à tous ses clients, mais à bien cerner l’environnement de chaque entreprise pour adapter ses conseils. En outre, il est important de cet indépendant soit à même d’attirer la confiance. Étant souvent appelé pour des questions à enjeux, il est primordial que l’entreprise qui fait appel à vous est pleinement confiance dans votre jugement et vos conseils.

🚩 Posséder des qualités analytiques 

La mission d’un consultant se réalise en deux étapes, un travail de réflexion en premier lieu, suivi d’un travail collaboratif avec l’entreprise afin d’adapter au mieux la solution trouvée. Au sein de ses deux phases, il sera important pour le consultant de cerner l’entreprise dans sa globalité et celle de son marché pour l’aider au mieux. La curiosité du consultant lui permettra de poser les bonnes questions et de nourrir ses propositions pendant que son esprit de synthèse et sa vision analytique lui permettront de faire les bons choix.

🚩Posséder des qualités professionnelles 

En plus d’une autonomie totale du fait de son statut d’indépendant, un consultant doit posséder de nombreuses qualités professionnelles. Un bon consultant est ponctuel, respectueux des membres de l’entreprise qu’il conseille et doit se montrer pédagogue. En effet, il n’est parfois pas évident de transmettre des idées pouvant bousculer le fonctionnement d’une entreprise avec pour objectif d’améliorer sa productivité ou le management des équipes sur le long terme.

♟ Quelles sont les compétences pour devenir consultant ?

Un consultant doit faire preuve d’agilité pour proposer des offres efficaces, nous pouvons dire qu’il est bien placé pour s’adapter au monde qui s’annonce ! Il se doit de respecter ses trois exigences : l’urgence de comprendre le monde qui nous entoure, la nécessité de s’adapter et la capacité à « connecter et à se connecter ». Pour être un peu plus exhaustifs, voici d’autres compétences qu’un consultant va développer au cours de son activité : la résolution de problèmes complexes, le développement de la pensée critique, la capacité de jugement et de décision, l’adaptation grâce à la créativité et à la flexibilité, le pouvoir de négociation, la capacité à se coordonner avec les autres, etc. Je suis sûr que vous les possédez bien toutes. Si vous avez bien fait attention, nous n’avons pas cité la maîtrise de l’anglais, vous êtes indépendants, à vous de cibler vos prospects, vous pourrez choisir d’internationaliser votre activité ou non, à vous de voir.

♟ Pourquoi devenir consultant ?

Dans le cas où vous vous sentez prêt à franchir le cap et à vous lancer dans le consulting indépendant, nous vous félicitons et souhaitons la bienvenue dans la grande famille des indépendants. C’est aussi l’occasion parfaite de réaliser vos rêves en concrétisant vos projets professionnels.

– Fini la hiérarchie: Ce choix de carrière va vous permettre de prendre vos propres décisions, de vous sentir bien plus libre qu’en tant que salarié tout en continuant à travailler avec des entreprises de toutes tailles.

– Développez rapidement votre réseau : en enchaînant les missions et en prospectant sur LinkedIn ou des plateformes de consultants, vous pourrez rapidement cerner les acteurs pouvant faire appel à vos services et les contacter afin de collaborer.

– Cumulez de l’expérience rapidement : en sélectionnant plus ou moins certaines missions vous allez rapidement devenir un expert pour ce genre d’activités qui n’auront plus de secrets pour vous.

– Vous pourrez arrêter quand bon vous semble : que ce soit le statut d’auto-entrepreneur ou de salarié porté, aucuns problèmes.

♟ Pourquoi consulter, faire appel à un consultant ?

Il peut être opportun de faire appel à un consultant quand l’on fait face, au sein de son entreprise à un problème de communication, de gestion des ressources humaines, de productivité, en règle générales lorsque l’on s’aperçoit qu’on ne possède pas les compétences nécessaires en interne pour faire face à une problématique analytique.

Pour avoir recours à un consultant, vous pourrez trouver des consultants indépendants sur des plateformes spécialisés comme Airjob.fr.

Les avantages et inconvénients du consulting

📈 Les avantages d’un consultant

Comme vu précédemment, devenir consultant offre de nombreux avantages qu’il est important de comprendre. Sont-ils vraiment faits pour vous, est-ce vraiment ce que vous recherchez au travail ?

✔ Liberté et flexibilité dans votre organisation : vous pourrez organiser votre semaine et vos journées comme vous l’entendez. Bien sûr, vous devrez faire face aux contraintes de vos clients, mais avec un peu d’organisation, vous pourrez prendre certains après-midi et enfin aller le match de votre fils.

Vous pourrez vous former en permanence : en fonction des missions que vous choisirez de l’évolution que vous voudrez donner à votre travail. Vous pourrez vous organiser afin de consacrer une partie de votre journée ou semaine à une amélioration de vos compétences. C’est un bon moyen de sortir de la routine de certaines missions parfois répétitives.

✔ Un consultant est rémunéré 35 % plus qu’en CDI : les chiffres parlent d’eux-même, je vous laisse méditer cette information !

✔ Être votre propre patron : en tant que consultant, vous n’aurez plus besoin de rendre de compte à une quelconque hiérarchie. Vous aurez tout de même à satisfaire vos clients qui, croyez-nous, ne sont pas toujours des plus faciles.

✔ La possibilité de rencontrer de nouvelles personnes : à chaque nouvelle mission, un nouveau client. En effet, vous serez amené à rencontrer des entreprises différentes et des profils différents. Ce mode opératoire est très enrichissant aussi bien socialement que professionnellement.

📉Les inconvénients auxquels peut faire face un consultant

Toutefois, le consulting n’est pas la réponse à tous les maux. Un consultant peut rencontrer différentes problématiques qui sont bien souvent loin de celles d’un salarié :

❌ Possibilité de revenus irréguliers : en tant que consultant indépendant, vous devez vous-même trouver vos missions. Afin d’éviter au maximum tous types de manques à gagner souvent du à une mauvaise transition entre deux missions, il sera important que vous soyez très strict avec votre agenda en essayant de toujours avoir une mission sous le coude lorsque vous en finissez une. Pour cela, comme nous le verrons, vous devez développer au maximum votre prospection et devenir un profil attractif.

❌ Devenir son propre commercial : pour décrocher des missions, vous apprendrez à vous vendre auprès de vos prospects. Soyons réalistes, ce n’est pas forcément le point fort de la majeure partie des consultants. Mais avec un peu de travail, vous comprendrez rapidement votre cible (persona) et saurez comment lui parler et la convaincre.

❌ Un projet mal calibré : au cours de votre vie de consultant, vous risquez de faire face à quelques projets mal calibrés qui vous demanderont bien plus de travail que ce qu’ils vous rapporteront. Comment y faire face ? Identifier ce type de profil et les éviter au maximum.

❌ Solitude : un consultant indépendant se sent parfois seul, n’ayant pas pour obligation de rencontrer du monde et n’ayant pas de collègue de travail, il est parfois difficile pour le consultant de faire face à cette solitude. Pour certains c’est le retour au salariat et d’autres, une organisation en groupe de consultants afin de pouvoir communiquer avec des personnes faisant face aux mêmes problématiques.

❌ Un plafond de verre : l’activité d’un consultant n’est pas extensible à l’infini, vous ne pourrez la développer que dans la limite des 24 h d’une journée. À vous de trouver un maximum de moyens d’automatiser des tâches que vous n’avez pas besoin de réaliser vous-même.

Consultant, toutes les astuces

Consultant, toutes les astuces

💡 Quelles aident financièrement pour les consultants ?

Étant consultant indépendant, vous pouvez bénéficier du fonds de solidarité et d’autres soutiens budgétaires mis en place par l’État pour les entreprises. QuickBooks fait le point sur les aides mises à votre disposition. Le fonds de solidarité : une aide financière jusqu’à la fin de la crise économique, l’État et les régions ont débloqué un fonds de solidarité pour les travailleurs indépendants en leurs une faisant bénéficier d’une aide financière défiscalisée allant jusqu’à 10 000€ ou 20% du chiffre d’affaires dans la limite de 200 000€.

💡 Consultant, comment gérer son activité en télétravail ?

La gestion du travail d’un consultant peut paraître compliquée, mais il vous suffit surtout d’être organisé pour ne rien perdre de vue. Une bonne organisation passe par la création d’un espace de travail dédié à votre travail, éliminez toutes formes de distraction, fixez-vous des plages horaires de travail, établissez une frontière stricte entre votre vie privée et votre vie professionnelle. Apprenez à faire la part des choses, votre plus grand défi sera assurément de trouver cette balance qui est très personnelle, fluctuant beaucoup en fonction des personnes. Ayant réalisé un article pour parler précisément de ce sujet pour les freelances, nous pensons qu’il est totalement valable pour les freelances aussi. (Freelance, bien gérer votre activité en télétravail)

Consultant, comment trouver des missions ?

Consultant, comment trouver des missions ?

🧾 Comment gagner de la visibilité ?

En tant que travailleur indépendant, et en fonction de votre activité, il peut être plus ou moins intéressant d’être actif sur certains réseaux sociaux, de vous créer des comptes sur des plateformes consultants et freelances, de vous créer un site Internet avec un blog pour vous mettre en valeur:

LinkedIn est particulièrement prisé des consultants, apprenez à utiliser cet outil pour réaliser de la prospection et développer votre visibilité.

Les plateformes consultants vous mettront en relation avec partie importante de la demande, ne les sous-estimez pas.

– Un site et/ou blog personnel vous permettra de mettre en valeur vos prestations et de générer du trafic et des clients en toute autonomie (ne pas se focaliser sur ce canal de prospections quand vous commencez, le SEO est à voir en long terme).

Petits Tips: une page sur l’application Google My Business augmente votre référencement local.

Pour améliorer votre visibilité et votre prospection, n’hésitez pas à venir participer à nos webinaires spécialement dédiés.

🧾 Quelles sont les meilleures plateformes de consultant ?

Les plateformes servent à mettre en relation les consultants et les clients, c’est donc un bon outil afin de trouver des missions plus facilement, voilà une liste des meilleures plateformes : 5euros.com , Airjob , Ouiboss , Twago , Shaaman , Codeur.com , Creative.Link . Il y en a plein d’autres n’hésitez pas à chercher et choisir celle qui vous convient le plus et surtout celle ou vos prospects types sont les plus présents.

 🧾 Utiliser le potentiel de LinkedIn ?

Le réseau social préféré des professionnels possède de nombreuses ressources pour votre business et nous vous encourageons à le développer sur deux axes :

– La création d’un profil vivant, attractif, publiant quotidiennement sur votre sujet. Vous devez être vu par de plus en plus de personnes afin d’attirer la confiance et faire figure d’autorité dans votre domaine.

– La prospection ultra-ciblée grâce à des outils comme ProspectIn ou Phantombuster. En combinant la force de Salesnavigator et d’outils de prospections automatisés, vous pourrez rapidement cerner votre clientèle cible et la contacter par vous-même en lui proposant ce dont elle a besoin.

Petit Tips: taguez régulièrement vos anciens clients, vos partenaires afin d’attirer la sympathie et vous assurer qu’ils ne vous oublieront pas et ferons à nouveau appel à vous prochainement.

Zoom sur des cas particuliers (à venir prochainement):

🚀 Comment devenir consultant informatique ?

Découvrez pourquoi me portage salarial est fait pour les consultants informatiques.

Consultant informatique : Le portage comme solution

🚀 Comment devenir business consultant ?

🚀 Comment devenir consultant en recrutement (RH) ?

🚀 Comment devenir consultant en ingénierie ?

🚀 Comment devenir consultant immobilier ?

🚀 Comment devenir consultant en entreprise ?

⚔ Cabinet de consultant vs consultant indépendant : le duel

Choisir de devenir consultant freelance ou salarié est une question que tout consultant s’est posé au cours de sa carrière. Le choix n’est pas simple, n’impliquant pas les mêmes risques et des modifications dans l’activité du consultant. En effet, en devenant freelance, un consultant devra passer plus des temps sur des tâches sortant de ses compétences habituelles. Entre la prospection de clients et la gestion administrative et financière de nouveaux défis attendent les freelances et de nombreux consultant décident de passer la part et de devenir freelances pour avoir ces nouveaux défis, apprendre de nouvelles compétences. Et vous, serez-vous prêt à vous lancer et partir de cabinet de conseil ? Pour plus de sécurité, vous pouvez avoir recours au portage salarial, la meilleure transition vous permettant de devenir freelance tout en conservant la protection offerte par le chômage et la retraite.

🎭 Covid-19, quel bilan pour les consultants ?

Avec la crise du Covid-19 la comptabilité des consultants a été touchée, de nombreux projets qui devaient être mis en place sont nombreux à être désormais en pause. Le consultant indépendant est donc lui aussi touché par cette crise sanitaire et cela se fait ressentir au niveau de la comptabilité. Moins de missions, des projets mis à l’arrêt , moins de clients.

À lire aussi:

Devenir freelance, toutes vos questions en 2021 ?

Besoin d’aide pour développer votre activité ?

Notre newsletter pour vous épauler tout au long de votre activité.

Notre blog pour vous aider à développer sereinement votre activité.