Comment devenir consultant informatique en 2021 ?

Comment devenir consultant informatique en 2021 ?

Le consulting attire de plus en plus de monde, permettant à la fois d’avoir un pied dans la partie technique et dans une partie plus humaine, d’analyse et d’enrichissement permanent. Ambitionner de devenir freelance est source de nombreuses questions auxquels nous essayons de répondre. Devenir consultant informatique ne se fait pas en un claquement de doigts (mais presque, vous verrez pourquoi 😉), vous devrez bien comprendre les compétences nécessaires, l’état d’esprit à adopter, etc. Commençons par ce quoi vous intéresse le plus, pour ne plus y revenir, le salaire !

Quel est le salaire d’un consultant ?

Quel est le salaire d’un consultant ?

En tant que novice, le consultant en informatique fraîchement embauché peut toucher environ 2500€ par mois. Ce salaire peut doubler pour les profils les plus expérimentés : la rémunération brute d’un consultant senior peut s’élever à 70 000€ par an en moyenne.

Comment devenir un consultant informatique ? (fiche métier)

Comment devenir un consultant informatique ? (fiche métier)

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour être consultant informatique ?

Le consultant informatique doit faire preuve de capacités spécifiques, tant techniques qu’humaines. Ainsi, il est nécessaire d’avoir une profonde connaissance du monde de l’entreprise, de son fonctionnement, de ses activités, de ses systèmes d’information, voire de sa culture lorsque le consultant est détaché par son cabinet.

Bien évidemment, il doit posséder une expertise technique, notamment connaître par cœur les différentes facettes du système d’information d’une entreprise afin de mener à bien ses missions quotidiennes.

Pour ce qui est des qualités humaines, il convient de plus d’avoir un bon relationnel, c’est-à-dire, de maîtriser la communication (orale et écrite), d’être à l’écoute, empathique et diplomate. Il est nécessaire de comprendre comment fédérer autour d’un projet, piloter une équipe, tâches d’autant plus difficiles que l’informaticien n’est dans l’entreprise cliente que pour une durée déterminée.

En termes de qualités techniques, il est évident que le responsable informatique doit avoir une plus grande connaissance du marché des NTIC (Nouvelles Technologie d’Information et de Communication).

Il devrait même avoir les bases de la gestion de projet et appliquer l’anglais à un niveau expert. De nombreux moyens juridiques peuvent être nécessaires, comme des données de base sur la planification et la rédaction de contrats commerciaux.

Quelle formation pour devenir consultant informatique ?

Pour devenir consultant informatique, plusieurs voies sont possibles :

– Formation de chef de projet web ou chef de projet informatique que l’on peut retrouver dans certaines écoles spécialisées. Pour débuter, un BTS SIO (Services Informatique aux organisations) ou un DUT informatique peuvent faire l’affaire. Cependant, vous devrez absolument continuer à vous former par la suite aux différentes méthodes informatiques.

– Très prisé aussi des futurs consultants informatiques, les formations en école d’ingénieurs généraliste ou spécialisée permettant d’apporter un bagage solide, de la rigueur et une force de travail importante.

Avec cette formation, vous aurez alors tout le bagage technique pour devenir un freelance informatique de qualité. Toutefois, votre activité évolue énormément et vous devrez être sans cesse au courant des nouveautés, des problématiques qu’elles créent. Pour cela, vous devrez mettre en place une petite stratégie de formation régulière, que nous appelons chez Quadrige la formation permanente s’appuyant sur les réseaux sociaux, des newsletters, etc. Découvrez comment rester toujours à jour grâce à différents outils et une rigueur et curiosité journalière ou hebdomadaire.

Comment devenir un bon IT ?

Comment devenir un bon IT

Même si les entreprises se ressemblent, chacune possède une manière de travailler différente.

Le consultant IT doit donc s’adapter au mieux à chaque structure et à chaque projet.

Chaque entreprise a des enjeux différents même si, à première vue, les besoins peuvent sembler fortement similaires.

Un bon consultant IT doit s’adapter pour répondre aux besoins de ses clients tout en étant rassurant.

Des connaissances concernant la gestion de projet, les logiciels de l’entreprise (ERP et autres outils), les logiciels bureautiques de base et la programmation sont des éléments cruciaux pour la réussite de projet en consultance IT.

Consultant informatique indépendant, quel statut ?

Consultant informatique indépendant, quel statut ?

En tant qu’indépendant, vous aurez la possibilité de devenir auto-entrepreneur, d’intégrer une entreprise de portage salarial ou de monter votre propre entreprise. Nous vous conseillons de choisir entre les deux premières solutions qui possèdent les principaux avantages : flexibilité vs sécurité. Découvrez cet article qui prend les cas spécifiques des consultants informatiques pour leur parler de ces deux statuts au cours d’un duel.

Le régime de la micro-entreprise (ex auto-entrepreneur)

Il faut savoir qu’en tant que consultant informatique, vous êtes un indépendant, autrement dit un auto-entrepreneur. Le statut d’auto-entrepreneur, renommé et maintenant appelé micro-entrepreneur, a été mis en place en 2009, afin de faciliter l’accès à l’entreprenariat. C’est le régime le plus simple et le plus populaire parmi les entrepreneurs lorsqu’ils lancent leur activité.

En effet, la microentreprise est un régime ultra-simplifié. Sa création est plus accessible et plus facile que celles à effectuer pour une société. De plus, la comptabilité se résume à la tenue d’un livret des dépenses et des recettes, ce qui facilite grandement les obligations du micro-entrepreneur. Il n’y a aucun bilan ou compte de résultat à produire.

En tant que consultant informatique en micro-entreprise, vous n’avez pas besoin de faire appel à un expert-comptable, la comptabilité à tenir étant simplifiée. De plus, le calcul des cotisations sociales et de l’impôt sur le revenu est particulièrement simple, car il se fait sur base du chiffre d’affaires. Vous pouvez donc l’estimer sans problème.

En revanche, le statut de micro-entrepreneur est rapidement limité, car il existe des seuils de chiffre d’affaires à ne pas dépasser. Les voici :

ActivitéPlafond régimePlafond franchise de TVA
Prestation de service72 500€34 400€
Biens176 200€85 800€

Autre point important, aucune charge n’est déductible avec cette forme juridique. Si vos dépenses sont considérables, nous vous conseillons donc de vous tourner vers un autre statut plus avantageux pour vous.

C’est pourquoi le régime de la microentreprise est souvent la solution de départ pour les développeurs et consultants informatique indépendants, qui se révèle rapidement inadaptée car limitée quand votre activité se développe.

Enfin, en tant que micro-entrepreneur, il n’y a pas de distinction entre vous et votre entreprise. L’entreprise est dite “en nom propre”. Votre responsabilité est engagée de façon directe et illimitée. Par exemple, si vous ne parvenez pas à rembourser vos dettes, vos biens propres pourront être utilisés pour les rembourser.

Le portage salarial comme solution ?

De plus en plus de consultants informatiques ont recours au portage salarial. En effet, au sein des indépendants porté, les consultants indépendants sont les plus représentés. Mais qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est un contrat tripartite (consultant – clients – entreprise de portage) permettant à un indépendant de le rester tout en obtenant un statut de salarié et tous les avantages qui vont avec (chômage, retraites). À mis parcours entre le salariat et l’entrepreneuriat, le portage salarial attire de plus en plus par la sécurité qu’il apporte aux indépendants.

Fini l’administratif, l’entreprise de portage salarial que vous intégrez réalise la facturation à votre place et s’occupe du versement de votre salaire en déduisant les cotisations sociales que vous payez pour pouvoir jouir entre autres du chômage et de la retraite.

Envie de réaliser une simulation de portage salarial pour découvrir la part de votre revenu qu’il vous resterait après cotisations et charges d’entreprise : simulation portage salarial

Créer une société : SARL, EURL, SAS ou SASU ?

Comme nous venons de le voir, le régime de la micro-entreprise est une étape intermédiaire avant de passer à l’entrepreneuriat. Il vous permet de démarrer simplement grâce à des procédures de création simplifiées tout en vous déchargeant de diverses formalités comptables. Cependant, il s’avère rapidement inadapté dès que votre chiffre d’affaires dépasse les seuils et que vos dépenses deviennent vitales, car vous ne pouvez pas les déduire comme charges.

La création d’une société est donc l’étape suivante dans votre vie d’entrepreneur. Elle fait souvent peur et semble avancée, mais nous allons voir au fur et à mesure qu’elle reste accessible que plusieurs solutions d’accompagnement ont été développées ces jours-ci pour les consultants informatiques indépendants.

La SARL et l’EURL

La SARL et l’EURL sont des formes juridiques constantes, l’EURL est faite sur mesure pour un associé et la SARL pour plusieurs associés. Si vous êtes seul, vous opterez pour l’EURL et si vous êtes à plusieurs, vous opterez pour la SARL. En SARL comme en EURL, il n’y a plus de seuils de chiffre d’affaires. Vous pourrez ainsi développer votre activité sans être limité.

De plus, du fait du statut de société, il y a actuellement une distinction entre le vous et votre société. Votre responsabilité en tant que gérant est proscrite au nombre de vos apports. Si vous êtes dans l’incapacité de rembourser vos dettes, vos biens personnels ne peuvent pas être confisqués.

Le régime d’assurance sociale lié à la SARL et à l’EURL est celui du Travailleur Non Salarié ou TNS, comme dans la micro-entreprise. Si vos cotisations sociales sont peu coûteuses, la contrepartie peut être une moindre couverture des risques sociaux. C’est souvent pour cela qu’il est conseillé de souscrire des contrats de type loi Madelin. Par ailleurs, les dividendes sont également soumis à cotisations.

Enfin, contrairement à la micro-entreprise, la SARL et donc l’EURL nécessitent le montage d’une comptabilité avancée supplémentaire, c’est-à-dire l’enregistrement, le compte de résultat ou la déclaration de TVA. Désormais, vous allez enregistrer des dépenses qui peuvent être déductibles, et ainsi vous permettre de réduire votre bénéfice imposable. La comptabilité ne doit pas vous effrayer car nous allons voir qu’il existe des solutions qui vous déchargent de ces formalités.

Se faire accompagner par des professionnels

Le choix d’une forme juridique est généralement compliqué car il nécessite des compétences juridiques ainsi que des informations fiscales pour pouvoir faire les choix les plus efficaces. Nous avons vu que le régime de la micro-entreprise est comparativement accessible car il est simplifié, mais nous avons aussi vu les avantages des SARL et EURL.

Si vous hésitez et que vous souhaitez bénéficier d’une recommandation et d’un soutien dans la création de votre entreprise, vous devez savoir que de nos jours, tout un système s’est développé autour des indépendants et de leur soutien. Vous pouvez faire appel à des experts juridiques pour disposer de conseils pertinents sur le meilleur choix à faire.

Pourquoi devenir consultant informatique (IT) ?

Vous pourrez sauter les étapes

De nombreuses personnes travaillent toute leur vie pour gravir les échelons de l’entreprise et se trouvent frustrées. Et il existe peu de domaines qui vous permettent de sauter toutes ces années et de cibler de tels problèmes. Vous aurez l’opportunité de travailler sur des cas plus variés et pourrez apprendre à travailler plus vite et comprendre plus facilement les attentes et besoins de vos clients.

Vous aurez de quoi vous entraîner, devenez un consultant technique

L’envie d’apprendre est un élément moteur de nombreux consultant indépendant qui veulent découvrir des cas variés, s’enrichir de ces expériences. Et c’est un argument solide pour les jeunes diplômés qui ne savent pas encore dans quel secteur ils doivent se spécialiser.

En faisant du consulting, vous aurez une vue d’ensemble d’un grand nombre de sous-domaines de l’informatique, vous permettant de choisir où vous spécialiser plus tard. Et même si vous êtes sûr du domaine dans lequel vous souhaitez évoluer, le conseil vous donnera une approche mondiale du domaine, des différentes entreprises et vous mettra même en contact avec des personnes de ces entreprises, ce qui peut constituer une initiative en vue d’une embauche dans ces structures.

Troisième option : vous décidez de rester dans le conseil. Cette dernière possibilité peut vous permettre d’accumuler une formidable culture des différents secteurs et logiques d’entreprise.

Vous vous créerez un réseau rapidement

Rejoindre une entreprise commerciale est l’un des moyens les plus efficaces de créer un réseau de grande envergure. D’une part, vous allez opérer avec de nombreux acheteurs alternatifs, ce qui peut vous permettre d’être présenté à de multiples entreprises dans un très large choix de secteurs. Ces personnes pourront ensuite faciliter votre intégration en vous proposant des offres d’emploi ou en vous confiant des missions alternatives.

D’autre part, vous serez en contact avec ceux qui partagent avec vous plusieurs points communs. Vous pourrez rencontrer des personnes dont les carrières évoluent et qui vous apporteront leur expertise afin que vous puissiez l’adapter à votre propre carrière. Le réseau que vous pourrez constituer peut contenir de nombreuses personnes de tous horizons et de tous rangs. Cet argument du réseau est donc l’une des meilleures raisons de devenir consultant.

Conseiller informatique et évolution

Conseiller informatique et évolution

Devenir consultant informatique c’est faire le choix de combiner à la fois un grand travail d’analyse et de compréhension de ses clients et de leur environnement tout en cumulant des compétences techniques dans le domaine de l’IT. Les missions que vous effectuerez en tant que junior ou senior ne seront pas les mêmes, n’ayant pas le même vécu, les mêmes expériences et attentes.

Consultant informatique junior

En tant que consultant informatique junior, vous avez plus de chance d’être appelé pour des missions plus « concrète » se traduisant par exemple par l’installation, la mise en place de software (logiciels, applications mobile, ect) ou hardware d’une entreprise.

Consultant informatique senior

En tant que consultant informatique senior, une entreprise sera plus à même de faire appel à vous pour faire face à une problématique, connaître votre avis et savoir comment régler ce problème. Vous serez alors en charge avec un groupe constitué de membre de l’entreprise de trouver la meilleure solution et d’éduquer les membres de l’entreprise à la compréhension de cette solution et à sa mise en place.

Offre d’emploi et contrat de consultant informatique

Toutefois, n’oubliez pas une chose, l’entrepreneuriat, la création d’entreprise via le consulting n’est pas fait pour tous. Avez-vous cette réelle envie de vous lancer par vous-même, de devoir trouver vos clients par vous-même ?

Si, « oui », c’est parti pour vous, belle aventure et bon courage à vous !

Si, « non », vous pouvez toujours travailler dans des groupes de consulting, vous permettant de réaliser une activité plus sécurisante.

Enfin, si la sécurité est une problématique, n’oubliez pas ce que nous vous avons expliqué à propos du portage salarial, c’est peut-être l’entre-deux qu’il vous faut !

Pour vous épauler dans votre choix, voici un bref article que la reconversion professionnelle, nous essayons de vous aider à vous poser les bonnes questions et à trouver toutes les aides afin de réaliser la meilleure reconversion possible pour vous.

À lire aussi:

Devenir consultant en 2021, quel avenir ?

Devenir consultant en 2021, ce qu’il faut savoir !

Consultant, quels délais de paiement en portage salarial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *