Devenir consultant en 2021

Devenir consultant en 2021, quel avenir ?

Aujourd’hui de nombreux salariés se tournent vers le consulting pour exercer une activité de façon autonome et pouvoir organiser son temps et posséder cette sensation de liberté. Lors de la mise en place de son activité, de nombreuses questions peuvent venir parasiter les futurs consultants. Découvrez, tout de même, au travers de cet article que le jeu en vaut la chandelle et que le consulting devrait continuer à se développer à l’avenir.

Les raisons qui vous poussent à devenir consultant

Après une année difficile en 2020 avec la crise du COVID 19, le consulting revient sur le marché à toute vitesse. Jusqu’alors en constante hausse, le monde du conseil à malheureusement connu une année très impactée par la crise sanitaire. Jusqu’en 2019 l’ensemble du marché du conseil affiche une croissance exponentielle de 7% par rapport à 2018. Au terme de l’année 2020, l’impact de la crise s’estimerait à un recul d’activité de -11,4% sur l’ensemble du marché.

Dynamisés par la transformation digitale, les experts du domaine sont sollicités par les cabinets de consulting, mais aussi directement par les entreprises en recherche de compétences.

Autant dire que le professionnel qui fait aujourd’hui le choix de se lancer dans le consulting n’a pas vraiment à s’inquiéter de son avenir dans ce domaine. Outre le fait de pouvoir accéder à des missions variées, ce métier lui donne l’opportunité de développer ses compétences, mais aussi d’échanger avec l’ensemble des collaborateurs des entreprises dans lesquelles il intervient, indépendamment de leur niveau hiérarchique. De quoi en profiter pour alimenter son réseau professionnel !

Être consultant, c’est également être moins soumis à la pression hiérarchique que peuvent subir les salariés au quotidien. Mais c’est également être considéré et payé en fonction de sa valeur ajoutée et non pas sur la base d’un nombre d’heures passées au bureau.

Quelles compétences pour être consultant ?

Si un consultant doit par définition faire preuve d’agilité et de sens humain avancé, nous pouvons dire qu’il est bien placé pour s’adapter au monde qui s’annonce ! En effet, selon le rapport WEF, l’évolution des compétences professionnelles se détermine pour les années à venir en fonction de trois enjeux :

  • l’urgence de comprendre le monde qui nous entoure
  • la nécessité de s’adapter,
  • la capacité à «connecter et à se connecter ».

De ce constat découle une liste de 10 compétences réparties en 3 catégories que chacun devra développer afin de s’adapter à la mue économique.

  • La résolution de problèmes complexes, le développement de la pensée critique, la capacité de jugement et de décision,
  • L’adaptation grâce à la créativité et à la flexibilité cognitive
  • Le people management, négociation, orientation service, intelligence émotionnelle, la capacité à se coordonner avec les autres.

Les consultants ont bien en main toutes les cartes pour tirer leur épingle du jeu.

Quels métiers pour les consultants demain ?

La transformation digitale prend le pas au sein de quasiment toutes les entreprises actuelles. Tous les métiers du digital s’adaptent à cette révolution numérique en même temps que les usages des nouvelles technologies. À l’heure où l’on fait ses courses sur internet, travaille de chez soi, lit des bouquins sur une liseuse numérique, les métiers de demain seront résolument portés vers le digital, même si d’autres tirent leur épingle du jeu.

  • Consultant dans le digital : Le consultant marketing digital est un des nouveaux métiers porteurs dans le domaine du digital. En effet, les entreprises veulent désormais s’adapter aux nouvelles technologies, au web… et ce métier consiste à leur proposer des projets concrets afin d’accompagner cette transformation. Il offre aussi un quotidien très riche. Le consultant digital étudie les besoins du client, et lui propose une stratégie digitale à mettre en œuvre. 
  • Consultant RH : Au sein d’une entreprise, les ressources humaines représentent une activité indispensable et transverse, en contact entre les différents services, ces métiers sont au cœur de la stratégie de l’entreprise. Aujourd’hui les entreprises recherchent les meilleurs talents sans avoir les moyens d’embaucher le meilleur recruteur. Le Consultant RH intervient, dans une entreprise, en qualité de conseil. Il optimise l’organisation de l’entreprise, analyse diverses problématiques RH, trouve des solutions et les met en œuvre, que ce soit dans les relations sociales, du management, du recrutement, etc.
  • Consultant financier : C’est un expert dont l’intervention est très sollicitée à l’heure actuelle, car le marché en constante mutation affiche une économie assez peu sûre et sujette à des fluctuations. À elles seules, les sociétés ne parviennent que rarement à prévenir ces aléas et risques. Le consultant financier apporte une réelle plus-value aux sociétés. Celles-ci le sollicitent pour son savoir-faire, notamment pour répondre de façon ponctuelle et pertinente à des problématiques précises relatives à la comptabilité et aux finances. Grâce à son appui, les structures parviennent beaucoup plus aisément à atteindre leurs objectifs. Le consultant expert en finances possède aussi de fortes capacités d’anticipation et d’analyse. Ces facultés le rendent perspicace dans la recherche de solutions valorisantes qui aident réellement les entreprises à rentabiliser et à pérenniser leurs affaires.

Les avantages d’être indépendant :

Un des avantages majeurs de travailler en freelance est d’être en totale autonomie. Dans ce sens, n’étant pas soumis aux contraintes d’une activité salariée, chaque freelance a la possibilité de s’organiser de la manière qui convient le mieux à la situation.

Pour les touche-à-tout et les indépendants qui se lassent des tâches monotones, être freelance permet de développer diverses compétences dans un domaine d’activité et des métiers étroitement liés à celui-ci. Exerçant de nombreuses fonctions comme précitées, le freelance est tour à tour créateur d’entreprise, spécialiste et commercial communiquant.

De plus, en tant que prestataire, le freelance définit ses missions avec ses clients. Inhérente à ce type de relation, la marge de négociation lui permet de déterminer d’un commun accord avec ces derniers le mode de réalisation des projets. Cet avantage ne lui est pas offert en tant que salarié.

Pourquoi choisir le portage salarial ?

Pour devenir consultant indépendant, recourir au portage salarial présente plusieurs avantages : 

  • Confort et tranquillité : le consultant autonome bénéficie alors d’un véritable soutien logistique et administratif qui lui permet de mener à bien ses missions.
  • Une mise en place ultra-rapide : dès son inscription (en 24 heures ouvrées), le consultant indépendant peut exercer son métier sans contrainte administrative, chez Quadridge nous nous chargeons pour lui de toutes les démarches. Il peut ainsi consacrer la majeure partie de son temps à trouver de nouvelles missions et de cette façon élargir sa clientèle.
  • Une autonomie complète : Le consultant indépendant est libre d’organiser et de gérer son activité comme il l’entend. De fait, il gère son planning et son activité en toute indépendance et reste propriétaire de ses clients.
  • Des conseils et un appui personnalisé : le consultant bénéficie d’un accompagnement individualisé tant sur le plan fiscal que commercial. Il peut ainsi optimiser ses résultats tout en simplifiant toute la procédure administrative de sa facturation.


Enfin, le consultant indépendant qui recourt au portage salarial bénéficiera de tous ces avantages tout en conservant ceux que lui procure le statut de salarié : comme tout salarié, le consultant a droit à une sécurité financière ainsi qu’à des avantages sociaux, tels que la couverture sociale, les indemnités de retraite, les allocations familiales, les indemnités de maladie et de chômage.

Le portage salarial est donc une bonne solution pour toute personne qui souhaite se lancer entant que consultant tout en minimisant les risques. 

Vous l’aurez bien compris, devenir consultant est le métier de l’avenir !

Les entreprises en difficulté financière suite à la crise, auront besoin de plus en plus de conseil afin de développer leur activité, recruter les meilleurs talents et optimiser son budget !

À lire aussi :

consultant, consultants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *